Albert Schweitzer - Albert Schweitzer


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Albert Schweitzer
Bundesarchiv Bild 183-D0116-0041-019, Albert Schweitzer.jpg
Schweitzer en 1955
Née ( 14/01/1875 )14 Janvier 1875
Kaysersberg , Alsace-Lorraine , Allemagne (aujourd'hui Haut-Rhin , France)
Décédés Quatre Septembre 1965 (04/09/1965)(âgés de 90)
Lambaréné , Gabon
Citoyenneté
  • Allemand (1875-1919)
  • Français (1919-1965)
Alma mater Université de Strasbourg
Connu pour
Conjoint (s) Hélène Bresslau , fille de Harry Bresslau
Prix
carrière scientifique
Des champs
  • Médicament
  • la musique
  • philosophie
  • théologie
conseiller pour un doctorat
influences H. S. Reimarus

Albert Schweitzer , OM (14 Janvier 1875-4 Septembre 1965) était un Alsacien théologien, organiste, écrivain, humanitaire, philosophe et médecin. Un luthérienne , Schweitzer a contesté à la fois la vision laïque de Jésus comme décrit par la méthode historico-critique actuelle à cette époque, ainsi que la traditionnelle vision chrétienne . Ses contributions à l'interprétation du christianisme paulinien concernent le rôle de Paul de la mystique d ' « être dans le Christ » comme primaire et la doctrine de la justification par la foi comme secondaire.

Il a reçu le 1952 Prix Nobel de la Paix pour sa philosophie de « Révérence pour la vie », devenant ainsi le huitième Français à attribuer ce prix. Sa philosophie a exprimé à bien des égards, mais le plus célèbre dans la création et le maintien de l' hôpital Albert Schweitzer à Lambaréné , dans la partie de l' Afrique équatoriale française qui est maintenant le Gabon. En tant que spécialiste de la musique et organiste, il a étudié la musique du compositeur allemand Johann Sebastian Bach et influencé le mouvement de réforme d' organes ( Orgelbewegung ).

Nationalité

Schweitzer est né dans la province de l' Alsace , qui avait été une province française depuis 1639 et est devenu prussienne après que la France a perdu à la Prusse en 1871. Il redevint français en 1919, après la défaite de l' Allemagne lors de la Première Guerre mondiale. Schweitzer lui - même considéré comme le français, et la plupart du temps écrit en allemand. Sa langue maternelle était alsacien , un dialecte germanique, bien qu'il parlait couramment aussi français et allemand.

Éducation

la maison natale d'Albert Schweitzer, Kaysersberg

Schweitzer est né à Kaysersberg, Haute Alsace, le fils de Louis Schweitzer et Adèle Schillinger. Il a passé son enfance dans le village alsacien de Gunsbach , où son père, la section locale luthérienne évangélique- pasteur de l' EPCAAL , lui a appris à jouer de la musique. Le petit village est devenu le foyer de l' Association Internationale Albert Schweitzer (AIAS). L'église paroissiale médiévale de Gunsbach a été partagée par les congrégations protestantes et catholiques, qui ont tenu leurs prières dans les différentes régions à différents moments le dimanche. Ce compromis a surgi après la Réforme protestante et la guerre de Trente Ans . Schweitzer, le fils du pasteur, a grandi dans cet environnement exceptionnel de la tolérance religieuse, et a développé la conviction que le vrai christianisme doit toujours travailler à une unité de la foi et le but.

Première langue de Schweitzer était le dialecte alsacien de la langue allemande . Au Mulhouse gymnase il a reçu son « Abitur » (le certificat à la fin de l' enseignement secondaire) en 1893. Il a étudié orgue à Mulhouse 1885-1893 avec Eugène Munch, organiste à la cathédrale protestante, qui a inspiré Schweitzer avec son profond enthousiasme pour la musique du compositeur allemand Richard Wagner . En 1893 , il a joué pour les Français organiste Charles-Marie WidorSaint-Sulpice, Paris ), pour qui Johann Sebastian Bach musique d'orgue de contenu un sens mystique de l'éternel. Widor, profondément impressionné, a accepté d'enseigner Schweitzer sans frais, et une amitié grande et influente a commencé ainsi.

De 1893 Schweitzer a étudié la théologie protestante à l' Université Kaiser Wilhelm à Strasbourg . Là , il a également reçu l' enseignement du piano et le contrepoint du professeur Gustav Jacobsthal et associé étroitement avec Ernest Munch, le frère de son ancien professeur, organiste de l' église Saint - Guillaume, qui était aussi un admirateur passionné de la musique de JS Bach. Schweitzer a servi son d' un an de service militaire obligatoire en 1894. Schweitzer a vu de nombreux opéras de Richard Wagner à Strasbourg (sous Otto Lohse ) et en 1896 , il a réussi à se permettre une visite au Festival de Bayreuth pour voir Wagner Der Ring des Nibelungen et Parsifal , qui profondément impressionné. En 1898 , il est retourné à Paris pour écrire une thèse de doctorat sur la philosophie religieuse de Kant à la Sorbonne , et d'étudier sérieusement avec Widor. Là , il rencontre souvent avec les personnes âgées Aristide Cavaillé-Coll . Il a également étudié le piano à cette époque avec Marie Jaëll . En 1899, Schweitzer a passé le semestre d'été à l' Université de Berlin et a finalement obtenu son diplôme de théologie à l' Université de Strasbourg . Il a publié sa thèse de doctorat à l' Université de Tübingen en 1899.

En 1905, Schweitzer a commencé ses études de médecine à l'Université de Strasbourg, culminant avec le degré de MD en 1913.

La musique

Schweitzer rapidement pris de l' importance en tant que chercheur musical et organiste, dédié également à la rescousse, la restauration et l' étude des historiques des orgues à tuyaux . Avec perspicacité théologique, il a interprété l'utilisation de la représentation picturale et dans symbolical de JS Bach musique religieuse. En 1899 , il a étonné Widor en expliquant les figures et les motifs de Bach Chorale Preludes que des images tonales et rythmiques comme peintre illustrant des thèmes des paroles des hymnes sur lesquels ils se fondent. Ils étaient des œuvres de contemplation dévotionnelle dans laquelle la conception musicale a correspondu aux idées littéraires, conçu visuellement. Widor n'a pas grandi avec la connaissance des anciens luthériens des hymnes.

L'exposition de ces idées, encouragés par Widor et Munch, est devenu la dernière tâche de Schweitzer, et est apparu dans l'étude magistrale JS Bach: Le Musicien-Poète , écrit en français et publié en 1905. Il y avait une grande demande pour une édition allemande, mais, au lieu de le traduire, il a décidé de le réécrire. Le résultat a été deux volumes ( JS Bach ), qui ont été publiées en 1908 et traduit en anglais par Ernest Newman en 1911. Ernst Cassirer , un philosophe allemand contemporain, a appelé « l' une des meilleures interprétations » de Bach. Au cours de sa préparation Schweitzer est devenu un ami de Cosima Wagner , puis résident à Strasbourg, avec qui il a eu de nombreuses conversations théologiques et musicales, en explorant sa vision de la musique descriptive de Bach, et de jouer la principale préludes de chorals pour elle au Temple Neuf. Approche interprétative de Schweitzer a grandement influencé la compréhension moderne de la musique de Bach. Il est devenu un invité bienvenu à la maison des Wagners, Wahnfried . Il a également correspondu avec le compositeur Clara Faisst , qui est devenu un bon ami.

L'Orgue de Chœur à l' église Saint - Thomas, Strasbourg , conçu en 1905 sur les principes définis par Albert Schweitzer

Sa brochure « L'art du bâtiment d' orgue et orgue Jouer en Allemagne et en France » (1906, réédité avec un appendice sur l'état de l'industrie de la construction d'organes en 1927) a lancé effectivement le 20e siècle Orgelbewegung , qui se détourna des extrêmes romantiques et redécouvert principes bien que ce mouvement baroque de réforme en profondeur dans la construction d'organes finalement allé plus loin que Schweitzer avait l' intention. En 1909 , il est adressé au troisième Congrès de la Société internationale de musique à Vienne sur le sujet. Après avoir distribué un questionnaire parmi les joueurs et d' orgues dans plusieurs pays européens, il a produit un rapport très considéré. Cela a fourni la base pour le Règlement international pour le renforcement d' organes . Il envisageait des instruments dans lesquels le son digne organe complet fin romantique français devrait travailler un seul tenant avec les romantiques anglais et allemands pipeaux , et avec les classiques Alsace Silbermann ressources d'orgue et baroques conduits de fumée , tous dans les registres réglementés (par arrêts ) pour accéder distincts voix en fugue ou contrepoint capable de combinaison sans perte de netteté: les différentes voix qui chantent ensemble la même musique.

Schweitzer a également étudié le piano avec Isidor Philipp , chef du département de piano au Conservatoire de Paris .

En 1905 , Widor et Schweitzer ont été parmi les six musiciens qui ont fondé la Société de Paris Bach , une chorale dédiée à la réalisation de la musique de JS Bach, pour dont les concerts Schweitzer a pris la partie d'orgue régulièrement jusqu'en 1913. Il a également été nommé organiste pour les concerts de Bach du Orféo Català à Barcelone , Espagne, et souvent rendu là - bas à cette fin. Il a collaboré et Widor sur une nouvelle édition de travaux d'orgue de Bach , avec une analyse détaillée de chaque œuvre en trois langues (anglais, français, allemand). Schweitzer, qui a insisté pour que le score devrait montrer la notation de Bach sans marques supplémentaires, a écrit les commentaires pour les Préludes et Fugues, et Widor ceux pour les Sonates et Concertos: six volumes ont été publiés en 1912-1914. Trois autres, pour contenir les Préludes chorals avec les analyses de Schweitzer, devaient être travaillé en Afrique, mais ceux - ci ont jamais été achevés, peut - être parce que pour lui , ils étaient inséparables de sa pensée théologique en évolution.

Le départ pour Lambaréné en 1913 , il a été présenté avec un piano pédale , un piano avec des pièces jointes de pédale pour fonctionner comme une pédale clavier d'organe. Construit spécialement pour les tropiques, il a été livré par la rivière dans une grande pirogue vers Lambaréné, emballé dans un étui doublé de zinc. Au début , il considérait sa nouvelle vie comme une renonciation à son art, et est tombé de la pratique: mais après un certain temps , il a décidé d'étudier et d' apprendre par cœur les œuvres de Bach, Mendelssohn , Widor, César Franck , et Max Reger systématiquement. Il est devenu son habitude de jouer pendant l'heure du midi et le dimanche après - midi. Piano de la pédale de Schweitzer était encore en usage à Lambaréné en 1946. Selon un visiteur, le Dr Gaine Cannon, de Balsam Grove, Caroline du Nord, l'ancienne, piano-orgue vétuste était encore en cours de lecture par le Dr Schweitzer en 1962, et les histoires ont dit que « ses doigts étaient encore vivant » sur l'ancien instrument à 88 ans.

Sir Donald Tovey a consacré sa réalisation conjecturale de Bach L'Art de la Fugue Schweitzer.

Les enregistrements de Schweitzer d'orgue, la musique et sa technique innovante d'enregistrement, sont décrits ci - dessous .

L' un de ses élèves notables était chef d' orchestre et compositeur Hans Münch .

Théologie

Saint-Nicolas, Strasbourg

En 1899 , Schweitzer est devenu diacre à l' église Saint - Nicolas à Strasbourg. En 1900, avec l'achèvement de sa licence en théologie, il a été ordonné comme vicaire, et cette année il a été témoin de la Passion Play Oberammergau . L'année suivante , il est devenu directeur provisoire du Collège théologique de saint Thomas , dont il venait de terminer, et en 1903 sa nomination a été pérennisée.

En 1906 , il a publié Geschichte der Leben-Jesu-Forschung ( "Histoire de la Vie de Jésus-recherche"). Ce livre, qui a établi sa réputation, a été publié en anglais en 1910 comme la quête du Jésus historique . Sous ce titre le livre est devenu célèbre dans le monde anglophone. Une deuxième édition allemande a été publiée en 1913, qui contient des révisions et extensions théologiquement importantes: mais cette édition révisée ne semble pas en anglais jusqu'en 2001. En 1931 , il a publié Mystik des Apostels Paulus ( « Le Mysticisme de l'apôtre Paul »); une deuxième édition a été publiée en 1953.

La quête du Jésus historique (1906)

Dans The Quest , Schweitzer a examiné tous les travaux antérieurs sur le « Jésus historique » de la fin du 18ème siècle. Il a montré que l'image de Jésus avait changé avec le temps et les perspectives des différents auteurs, et a donné son propre résumé et l' interprétation des résultats du siècle précédent. Il a soutenu que la vie de Jésus doit être interprété à la lumière de ses propres convictions de Jésus, qui reflétaient la fin juive eschatologie . Schweitzer écrit:

Jésus de Nazareth qui vint publiquement comme le Messie, qui a prêché l'éthique du royaume de Dieu, qui a fondé le royaume des cieux sur la terre et est mort pour donner son travail sa consécration définitive n'a jamais existé. Il est une figure conçue par le rationalisme, doué de vie par le libéralisme, et revêtu de la théologie moderne dans un costume historique. Cette image n'a pas été détruite de l'extérieur; il est tombé en morceaux ...

Le concept que le christianisme a commencé comme un mouvement apocalyptique juive est attestée par les enseignements du Jésus historique concernant la fin des jours. Non seulement il prêchait, il passerait de la tombe, mais qu'il serait aussi monter au ciel et un retour de jour pour juger et régner sur le monde, en disant que personne, y compris lui-même, savait l'heure exacte de son retour, mais il serait avant la fin de sa génération. Schweitzer a vérifié les nombreuses références du Nouveau Testament expliquant clairement que le 1er siècle chrétiens croyaient dans l'accomplissement imminent de la promesse de mettre fin au monde du vivant de disciples originaux de Jésus. Il a noté que, dans l'évangile de Marc, Jésus parle d'une « tribulation », avec son « venant sur les nuées avec grande puissance et gloire » (Saint-Marc), et indique quand cela se produira: « Cette génération ne passera point, que toutes ces choses soient remplies »(St Matthieu, 24:34) (ou, « ont eu lieu »(Luc 21:32))

Dans la quête du Jésus historique , Schweitzer observe la Bible contredisant la possibilité d'événements importants qui n'a jamais eu lieu et ne peut avoir lieu comme ils sont décrits; Jésus précise que nous sommes à « ne pas sceller les paroles de la prophétie » et promet que certains de ses auditeurs, ainsi que le grand prêtre lors de son procès serait en vie pour le voir revenir à la Terre. « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et inattentif choses sont écrites, car le temps est proche » (Apocalypse 1: 3). Saint Paul a parlé des « derniers temps »: « Mes frères, le temps est court: il subsistera, que les deux femmes à ceux qui ont aussi bien qu'ils en avaient pas » (1 Corinthiens 7:29); « Dieu a dans ces derniers jours nous a parlé par son Fils » (Hébreux 1: 2); « Il être d'ici présents qui ne goûteront pas la mort avant d' avoir vu le Fils de l' homme venir dans son royaume » (Matthieu 16:28) (ou, « jusqu'à ce qu'ils voient que le royaume de Dieu est venu avec le pouvoir » (Marc 9 : 1), ou, « jusqu'à ce qu'ils voient le royaume de Dieu » (Luc 9:27)).

Schweitzer continue d' écrire dans la quête du Jésus historique qu'il est tout à fait déraisonnable de penser que « venir rapidement », « près », et « bientôt » pourrait signifier des centaines, beaucoup moins, des milliers d'années dans l'avenir. « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et inattentif choses qui sont écrites dans ce, car le temps est proche. » (Apocalypse 1: 3) « Et il me dit : Ces paroles sont fidèles et vrai», et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent bientôt prend place." « Et voici, je viens bientôt. Heureux celui qui écoute les paroles de la prophétie de ce livre. » Et il m'a dit: « Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre, car le temps est proche » (Apocalypse 22: 6, 7, 10, 12). « Toutes ces choses viendront sur cette génération » (Matthieu 23:36). Schweitzer conclut que la théologie du 1er siècle, originaires de la durée de vie de ceux qui ont suivi Jésus d' abord, est totalement incompatible avec la foi chrétienne moderne.

Dans la quête du Jésus historique , Schweitzer note le passage « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et inattentif choses qui sont écrites dans ce, car le temps est proche. » (Apocalypse 1: 3) De même à Saint - Pierre: « Le Christ .. prédestiné avant la fondation du monde, mais il était manifeste dans ces derniers temps pour vous » (1 Pierre 1:20), et « Mais la fin de toutes choses est à portée de main »(1 Pierre 4: 7). « Je viens bientôt » (Apocalypse 22:20). Schweitzer a estimé que saint Paul croyait clairement dans l'immédiateté de la seconde venue de Jésus , en contraste frappant avec le christianisme moderne organisé.

La couverture de Albert Schweitzer Le Mysticisme de l'apôtre Paul

Le Mysticisme de l'apôtre Paul (1931)

Dans le Mysticisme de l'apôtre Paul , Schweitzer distingue d' abord deux catégories de mysticisme : primitives et développées. Mysticisme primitif « n'a pas encore atteint une conception de l'universel, et reste confinée à des vues naïves de terrestre et super-terrestre, temporel et éternel. » En outre, il fait valoir que ce point de vue d'une « union avec la divinité, provoquée par des cérémonies efficaces, se trouve même dans les religions primitives tout à fait. »

D'autre part, une forme plus développée de mysticisme se trouve dans le grec mystère cultes qui étaient populaires dans la société AD du premier siècle. Ceux - ci comprenaient les cultes de Attis , Osiris , et Mithra . Une forme développée de mysticisme est atteint lorsque la « conception de l'universel est atteint et un homme réfléchit sur sa relation avec la totalité de l' être et à l' être en soi. » Schweitzer affirme que cette forme de mysticisme est plus intellectuel et se trouve « parmi les brahmanes et dans le Bouddha , dans le platonisme , dans le stoïcisme , dans Spinoza , Schopenhauer et Hegel . »

Ensuite, Schweitzer pose la question: « De quel type précis est alors le mysticisme de Paul? » Il localise Paul entre les deux extrêmes du mysticisme primitif et le mysticisme développé. Paul se dresse au- dessus de la mystique primitive, en raison de ses écrits intellectuels, mais ne parle jamais d'être l' un avec Dieu ou d' être en Dieu. , Il conçoit au lieu de la filiation à Dieu comme « médiation et réalisé au moyen de l'union mystique avec le Christ. » Il résume le mysticisme Pauline comme « être en Christ » plutôt que « être en Dieu. »

Imminente de Paul eschatologie (de son arrière - plan dans l' eschatologie juive ) lui fait croire que le royaume de Dieu n'a pas encore venu et que les chrétiens vivent maintenant dans le temps du Christ. Christ mystique tient le champ jusqu'à ce que Dieu le mysticisme devient possible, ce qui est dans un proche avenir. Par conséquent, Schweitzer fait valoir que Paul est le seul théologien qui ne prétend pas que les chrétiens peuvent avoir une expérience de « être en Dieu. » Au contraire, Paul utilise l'expression « être en Christ » pour illustrer comment Jésus est un médiateur entre la communauté chrétienne et Dieu. En outre, Schweitzer explique comment l'expérience de « l' être-en-Christ » est pas un « statique dans l' Ses formes de participation être spirituel du Christ, mais comme le véritable co-vivre de sa mort et la résurrection de nouveau. » Le « réaliste » dans le mystère prenant part de Jésus est uniquement possible dans la solidarité de la communauté chrétienne.

L' un des principaux arguments de Schweitzer dans le Mysticisme de l'apôtre Paul est que le mysticisme de Paul, marqué par son expression « être en Christ », donne l'idée à l'ensemble de la théologie paulinienne. Plutôt que de lire la justification par la foi que le sujet principal de la pensée paulinienne, qui a été l'argument le plus populaire partit par Martin Luther , Schweitzer affirme que l'accent de Paul était sur l'union mystique avec Dieu par « être en Christ. » Jaroslav Pelikan , dans son avant pour le Mysticisme de l'apôtre Paul, souligne que:

la relation entre les deux doctrines était tout à fait l'inverse: « La doctrine de la rédemption qui est approprié mentalement par la foi, est seulement un fragment de la mystique plus complète rédemption doctrine, que Paul a rompu et poli pour lui donner la réfraction particulière dont il a besoin.

« Réalisme » par rapport à hellénistique « symbolisme » de Paul

Contraste Schweitzer mort « réaliste » de Paul et à la hausse avec le Christ au « symbolisme » de l' hellénisme . Bien que Paul est largement influencée par la pensée hellénistique, il n'est pas contrôlée par elle. Schweitzer explique que Paul a porté sur l'idée de la communion avec l'être divin par l'acte hellénistique « réaliste » mourant et en ressuscitant avec le Christ plutôt que la « symbolique » de devenir comme le Christ par déification . Après le baptême, le chrétien se renouvelle sans cesse tout au long de leur vie en raison de la participation à la mort et la résurrection avec le Christ (notamment à travers les Sacrements ). D'autre part, l'helléniste « vit sur le magasin d'expérience qu'il a acquis dans l'initiation » et n'est pas affectée en permanence par une expérience commune partagée.

Une autre différence majeure entre « réalisme » et hellénistique « symbolisme » de Paul est la nature exclusive de l'ancien et la nature inclusive de ce dernier. Schweitzer souligne sans vergogne le fait que « la pensée de Paul suit prédestination lignes. » Il explique: « seul l'homme qui est élu à celui - ci peut entrer en relation avec Dieu. » Bien que chaque être humain est invité à devenir chrétien, seuls ceux qui ont subi l'initiation à la communauté chrétienne par le baptême peut partager dans le « réaliste » mourant et en ressuscitant avec le Christ.

Médicament

A 30 ans, en 1905, Schweitzer a répondu à l'appel de la Société des Missions évangéliste de Paris, qui cherchait un médecin . Toutefois, le comité de cette société missionnaire était pas prêt à accepter son offre, étant donné sa théologie luthérienne d'être « incorrect ». Il aurait aisément pu obtenir une place dans une mission évangélique allemande, mais il a souhaité suivre l'appel initial malgré les difficultés doctrinales. Au milieu d' une grêle de protestations de ses amis, sa famille et ses collègues, il a démissionné de son poste et rentra dans l'université comme étudiant dans un cours de trois ans vers le degré de doctorat en médecine, un sujet dans lequel il avait peu de connaissances ou précédent aptitude. Il a prévu de diffuser l'Evangile par l'exemple de son travail chrétien de guérison, plutôt que par le procès - verbal de la prédication, et croit que ce service devrait être acceptable dans une branche de l' enseignement chrétien.

Même dans son étude de la médecine, et par son évolution clinique, Schweitzer a poursuivi l'idéal du philosophe et scientifique. Par application extrême et le travail acharné, il a terminé ses études avec succès à la fin de 1911. Sa thèse de doctorat en médecine est un autre ouvrage sur le Jésus historique, L'étude psychiatrique de Jésus . Il a défendu la santé mentale de Jésus en elle. En Juin 1912, il épousa Hélène Bresslau , inspecteur municipal pour les orphelins et la fille de l'historien pangermaniste juif Harry Bresslau .

En 1912, maintenant armé d'un diplôme de médecine, Schweitzer a fait une proposition définitive d'aller comme un médecin pour travailler à ses propres frais dans la mission de la Société missionnaire de Paris à Lambaréné sur la Ogooué rivière, dans ce qui est aujourd'hui le Gabon, en Afrique (alors une colonie française). Il a refusé de participer à un comité pour enquêter sur sa doctrine, mais a rencontré chaque membre du comité personnellement et a été enfin acceptée. Grâce à des concerts et autres collectes de fonds, il était prêt à équiper un petit hôpital. Au printemps 1913, lui et sa femme partit pour établir un hôpital ( Hôpital Albert Schweitzer ) près d' un poste de mission existante. Le site était près de 200 miles (14 jours par radeau) en amont de l'embouchure de l'Ogooué à Port - Gentil ( Cap Lopez ) (et donc accessible aux communications externes), mais en aval de la plupart des affluents, de sorte que les communications internes au sein de Gabon ont convergé vers Lambaréné .

La zone de chalandise du Ogooé occupe la majeure partie du Gabon. Lambaréné est marquée.

Au cours des neuf premiers mois, lui et sa femme avait environ 2 000 patients à examiner, certains plusieurs jours de voyage et des centaines de kilomètres pour l'atteindre. En plus des blessures, il soignait souvent sévère sandflea et plaies crawcraw, pian (pian), tropicales plaies alimentaires , les maladies cardiaques, tropical dysenterie , tropical le paludisme , la maladie du sommeil , la lèpre , la fièvre, étranglées hernies , la nécrose , les tumeurs abdominales et chronique constipation et l' empoisonnement à la nicotine , tout en essayant de traiter les empoisonnements délibérément, le fétichisme et la peur de cannibalisme parmi les Mbahouin .

La femme de Schweitzer, Hélène Schweitzer, était un anesthésiste pour les opérations chirurgicales. Après avoir occupé brièvement un hangar autrefois utilisé comme une cabane de poulet, à l' automne 1913 , ils ont construit leur premier hôpital de tôle ondulée, avec deux chambres 13 pieds (salle de consultation et de théâtre d'exploitation) et un dispensaire et une salle de stérilisation des locaux situés sous les larges avant - toits . La salle d'attente et un dortoir (42 par 20 pieds) ont été construits, comme des huttes indigènes, des journaux unhewn le long d' un chemin de 30 verges menant de l'hôpital au lieu d'atterrissage. Les Schweitzer avaient leur propre bungalow et employé comme assistant Joseph, une langue française Galoa ( mpongwè ) qui est arrivé en tant que patient.

Après la Première Guerre mondiale a éclaté en Juillet 1914, Schweitzer et sa femme, les citoyens allemands dans une colonie française lorsque les pays étaient en guerre, ont été mis sous surveillance par les militaires français à Lambaréné, où Schweitzer a poursuivi son travail. En 1917, épuisé par le travail de plus de quatre ans et par tropicale anémie , ils ont été pris à Bordeaux et interné d' abord à Garaison , puis de Mars 1918 à Saint-Rémy-de-Provence . En Juillet 1918, après avoir été transféré à son domicile en Alsace, il était un homme libre. A cette époque Schweitzer, né un citoyen allemand, avait ancien (pré-1871) la nationalité française de ses parents rétabli et est devenu citoyen français. Puis, en travaillant comme assistant médical et pasteur adjoint à Strasbourg, il a avancé son projet sur la philosophie de la civilisation, qui avait occupé son esprit depuis 1900. En 1920, son rétablissement de la santé, il donne des récitals d'orgue et de faire d' autres travaux de collecte de fonds pour rembourser les emprunts et recueillir des fonds pour le retour au Gabon. En 1922, il a prononcé les conférences commémoratives Dale à l' Université d' Oxford, et de ceux - ci l'année suivante est apparu volumes I et II de son grand ouvrage, la décadence et la restauration de la civilisation et la civilisation et de l' éthique . Les deux volumes restants, sur la vision du monde de respect de la vie et un quatrième sur l'état Civilisés, n'a jamais été achevé.

En 1924 , il est revenu sans sa femme, mais avec un étudiant d' Oxford, Noel Gillespie , comme assistant. Tout était très pourrie, et la construction et raclant a progressé ensemble pendant des mois. Il avait maintenant salvarsan pour le traitement des ulcères syphilitiques et pian. Du personnel médical supplémentaire, infirmière (Mlle) Kottmann et le Dr Victor Nessmann, l' a rejoint en 1924, et le Dr Mark Lauterberg en 1925; l'hôpital de plus en plus a été occupée par plantons indigènes. Plus tard , le Dr Trensz remplacé Nessmann, et Martha Lauterberg et Hans Muggenstorm les a rejoints. Joseph a également retourné. En 1925-6, les nouveaux bâtiments hospitaliers ont été construits, et aussi une salle pour les patients blancs, de sorte que le site est devenu comme un village. L'apparition de la famine et une épidémie de dysenterie ont créé de nouveaux problèmes. Une grande partie des travaux de construction a été réalisée avec l'aide de la population locale et les patients. Avances de médicaments pour la maladie du sommeil inclus Germanin et tryparsamide . Trensz a réalisé des expériences montrant que la souche non-amibienne de la dysenterie a été causée par une paracholéra vibrion (bactéries anaérobies facultatives). Avec le nouvel hôpital construit et mis en place l'équipe médicale, Schweitzer est revenu en Europe en 1927, laissant cette fois un hôpital au travail fonctionnement.

Il était là à nouveau de 1929 à 1932. Peu à peu , ses opinions et les concepts se sont reconnus, non seulement en Europe, mais dans le monde entier. Il y avait une période de travail en 1935. En Janvier 1937, il est retourné à nouveau à Lambaréné et a continué à travailler là pendant la Seconde Guerre mondiale .

Les vues de Schweitzer

Colonialisme

Schweitzer considère son travail comme médecin missionnaire en Afrique pour être sa réponse à l'appel de Jésus à devenir des « pêcheurs d'hommes » , mais aussi comme une petite récompense pour la culpabilité historique de européens colonisateurs :

Qui peut décrire l'injustice et cruautés qui au cours des siècles, ils [les peuples de couleur] ont souffert aux mains des Européens? ... Si un enregistrement pourrait être compilé de tout ce qui est arrivé entre le blanc et les races de couleur, il ferait un livre contenant des nombres de pages que le lecteur aurait à retourner non lu parce que leur contenu serait trop horrible.

Schweitzer a été l'un des critiques les plus durs du colonialisme. Dans un sermon qu'il a prêché le 6 Janvier 1905, avant qu'il avait dit à personne de son intention de consacrer le reste de sa vie à travailler comme médecin en Afrique, il a dit:

Notre culture divise les gens en deux classes: les hommes civilisés, un titre conféré aux personnes qui font le classement; et d'autres, qui ont seulement la forme humaine, qui peut périr ou aller aux chiens pour tous les soins « hommes civilisés ».

Oh, cette culture 'noble' de la nôtre! Il parle pieusement de la dignité humaine et les droits de l'homme et ne tient pas compte alors cette dignité et ces droits d'innombrables millions et les foulera aux pieds, seulement parce qu'ils vivent à l'étranger ou parce que leurs peaux sont de couleur différente ou parce qu'ils ne peuvent pas se servir. Cette culture ne sait pas creux et misérable et pleine de parler glib il est, comment il semble commune à ceux qui le suivent à travers les mers et voir ce qu'il a fait là-bas, et cette culture n'a pas le droit de parler de la dignité personnelle et humaine droits...

Je ne vais pas énumérer tous les crimes qui ont été commis sous prétexte de la justice. Les gens dévalisés habitants indigènes de leurs terres, a fait d'eux des esclaves, lâchèrent l'écume de l'humanité sur eux. Pensez aux atrocités qui ont été perpétrées sur les gens en nous inféodée, comment nous les avons systématiquement ruinés avec nos « cadeaux » alcool, et tout ce que nous avons fait ... Nous les décimer, puis, par la course d'un stylo, nous prenons leurs terres afin qu'ils aient rien du tout ...

Si toute cette oppression et tout ce péché et la honte sont perpétrés sous l'œil du Dieu allemand, ou le Dieu américain, ou le Dieu britannique, et si nos Etats ne se sentent pas obligés d'abord de mettre de côté leur prétention à être « Christian'- alors le nom de Jésus est blasphémé et tourné en dérision. Et le christianisme de nos Etats est blasphémé et tourné en dérision devant ces pauvres gens. Le nom de Jésus est devenu une malédiction, et notre christianisme-vous et à moi-est devenu un mensonge et une honte, si les crimes ne sont pas expiés dans l'endroit où ils ont été incité. Pour chaque personne qui a commis une atrocité en nom de Jésus, quelqu'un doit intervenir pour aider à nom de Jésus; pour toute personne qui a volé, quelqu'un doit apporter un remplacement; pour tous ceux qui maudit, quelqu'un doit bénir.

Et maintenant, quand vous parlez de missions, que ce soit là votre message: Nous devons faire l'expiation pour tous les crimes terribles que nous lisons dans les journaux. Nous devons faire l'expiation pour ceux encore pire que nous ne lisons pas dans les journaux, les crimes qui sont enveloppées dans le silence de la nuit dans la jungle ...

Paternalisme

Schweitzer a néanmoins été encore parfois accusé d'être paternaliste , colonialiste et raciste dans son attitude envers les Africains, et à certains égards son point de vue différait de celle de nombreux libéraux et d' autres critiques du colonialisme. Par exemple, il pensait que l' indépendance du Gabon est venu trop tôt, sans éducation adéquate ou un logement aux conditions locales. Edgar Berman cite Schweitzer comme ayant dit en 1960, « Aucune société ne peut aller de la directement à un des premiers âges Etat industriel sans perdre le temps et que levante une période agricole permet. » La dignité et le respect croit Schweitzer doit être étendue aux Noirs, tout en les qualifiant parfois comme des enfants. Il a résumé son point de vue sur les relations euro-africaines en disant : « En ce qui concerne les nègres , puis, je l' ai inventé la formule: '. Je suis ton frère, il est vrai, mais votre frère aîné » Chinua Achebe lui a critiqué pour cette la caractérisation, si Achebe reconnaît que l'utilisation de Schweitzer du mot « frère » du tout était, pour un européen du début du 20ème siècle, une expression inhabituelle de solidarité humaine entre les européens et les Africains. Schweitzer finalement corrigea et compliqué cette notion avec sa déclaration plus tard que « le temps de parole des frères plus âgés et les plus jeunes est passé ». Plus tard, il est devenu plus convaincu que la « civilisation moderne » était en fait inférieur ou le même que les cultures précédentes en termes de moralité.

Journaliste américain John Gunther a visité Lambaréné dans les années 1950 et a rapporté l' attitude paternaliste de Schweitzer envers les Africains. Il a également noté l'absence des Africains formés pour être des travailleurs qualifiés. Par comparaison, son contemporain Cook , Sir Albert en Ouganda avait été la formation des infirmières et des sages - femmes depuis les années 1910 et avait publié un manuel de sage - femme dans la langue locale de Luganda. Après trois décennies en Afrique, Schweitzer dépendait toujours de l'Europe pour les infirmières.

conditions hospitalières

Le journaliste James Cameron a visité Lambaréné en 1953 (quand Schweitzer était 78) et a constaté des lacunes importantes dans les pratiques et les attitudes de Schweitzer et son personnel. L'hôpital a souffert de la misère noire et était sans équipements modernes, et Schweitzer avait peu de contacts avec la population locale. Cameron n'a pas rendre public ce qu'il avait vu à l'époque: selon une dramatisation de la BBC, il a pris la décision journalistique inhabituelle de retenir l'histoire, et a résisté au souhait exprimé par ses employeurs de publier un exposé.

Les mauvaises conditions de l'hôpital de Lambaréné ont également été célèbre critiqué par le professeur nigérian et romancier Chinua Achebe dans son essai sur Joseph Conrad roman de Heart of Darkness : « Dans un commentaire qui a souvent été cité dit Schweitzer: « L'Afrique est en effet mon frère , mais mon frère cadet. Et il a commencé à construire un hôpital approprié aux besoins des jeunes frères avec des normes d'hygiène qui rappelle la pratique médicale dans les jours avant la théorie des germes de la maladie est née « .

Respect pour la vie

Schweitzer en 1955

La keynote de la philosophie personnelle de Schweitzer (qu'il considérait comme sa plus grande contribution à l' humanité) était l'idée de Révérence pour la vie ( « Ehrfurcht vor dem Leben »). Il pensait que la civilisation occidentale pourrissait parce qu'il avait abandonné l' affirmation de la vie comme éthique fondation.

Dans la préface de la civilisation et de l' éthique (1923) il a soutenu que la philosophie occidentale de Descartes à Kant avait cherché à expliquer le monde objectif attendant que l' humanité se trouve avoir une signification particulière en son sein. Mais pas une telle signification n'a été trouvée, et le rationnel, l' optimisme affirmation de la vie de l' âge des Lumières a commencé à évaporer. Un fossé ouvert entre ce monde-vue, comme la connaissance matérielle et la vie vue, comprise comme Will , exprimé dans les pessimistes philosophies de Schopenhauer en avant. Scientifique du matérialisme (avancé par Herbert Spencer et Charles Darwin ) décrit un processus mondial d'éthique objectif dépourvu, tout à fait une expression de la volonté à vivre.

Schweitzer a écrit: « La vraie philosophie doit commencer par le fait le plus immédiat et complet de la conscience, ce qui peut être formulé comme suit:« Je suis la vie qui veut vivre, et j'existe au milieu de la vie qui veut vivre. » dans la nature, une forme de vie doit toujours sur une autre proie. Cependant, la conscience humaine est titulaire d'une prise de conscience et la sympathie pour, la volonté d'autres êtres à vivre. Un homme éthique cherche à échapper à cette contradiction, autant que possible.

Bien que nous ne pouvons pas perfectionner l'effort que nous devons lutter pour elle: la volonté de vivre se renouvelle sans cesse, car il est à la fois une nécessité et un phénomène d' évolution spirituelle. La vie et l' amour sont ancrés dans ce même principe, dans une relation spirituelle personnelle à l'univers. L' éthique se procèdent de la nécessité de respecter la volonté des autres êtres d'exister comme on le fait envers soi - même. Même si, Schweitzer a trouvé plusieurs cas dans les religions et philosophies du monde où le principe a été refusée, notamment au Moyen - Age européen, et dans l'océan Indien brahmanique philosophie.

Pour Schweitzer, l' humanité a dû accepter que la réalité objective est neutre sur le plan éthique. Il pourrait alors affirmer une nouvelle illumination par le rationalisme spirituel, en donnant la priorité à la volonté ou la volonté éthique que le sens premier de la vie. L' humanité a dû choisir de créer les structures morales de la civilisation: la vision du monde doit tirer de la vie vue, et non vice versa. Respect de la vie, surmonter les impulsions et les doctrines grossières creuses, conduit l'individu à vivre au service des autres et de tous les êtres vivants. En prévision de la pour la vie des autres volonté à la vie, le respect est le principe le plus élevé et la définition afin de l' humanité.

Telle était la théorie qui Schweitzer a cherché à mettre en pratique dans sa propre vie. Selon certains auteurs, la pensée de Schweitzer, et plus particulièrement son développement de respect de la vie, a été influencée par religieuse indienne pensée et en particulier le Jain principe de l' ahimsa , ou la non-violence. Albert Schweitzer a noté la contribution de l' influence indienne dans son livre indien Pensée et son développement :

La fixation du commandement de ne pas tuer et de ne pas endommager est l'un des plus grands événements de l'histoire spirituelle de l'humanité. A partir de son principe, fondé sur la négation du monde et la vie, l'abstention de l'action, la pensée indienne ancienne - et c'est une période où à d'autres égards l'éthique n'a pas progressé très loin - atteint la découverte extraordinaire que l'éthique ne connaissent pas de limites. Jusqu'à présent, comme nous le savons, cela est pour la première fois clairement exprimé par le jaïnisme.

La vie plus tard

La maison Schweitzer et Musée à Königsfeld dans la Forêt Noire

Après la naissance de leur fille ( Rhena Schweitzer Miller ), l'épouse d'Albert, Hélène Schweitzer ne pouvait plus vivre à Lambaréné en raison de sa santé. En 1923 , la famille déménage à Königsfeld im Schwarzwald , Bade-Wurtemberg, où il construisait une maison pour la famille. Cette maison est maintenant maintenue comme un musée Schweitzer.

La maison d'Albert Schweitzer à Gunsbach, maintenant un musée et archives
Albert Schweitzer Memorial et Musée de Weimar (1984)

De 1939-1948 , il est resté à Lambaréné, incapable de revenir en Europe à cause de la guerre. Trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1948, il est revenu pour la première fois en Europe et a gardé des allers et retours (et une fois aux États - Unis) tant qu'il a pu. Au cours de ses visites de retour à son village natal de Gunsbach, Schweitzer a continué à faire usage de la maison familiale, qui , après sa mort , est devenu une archive et musée à sa vie et de travail. Sa vie a été dépeint dans le film 1952 Il is Minuit, Schweitzer Docteur , mettant en vedette Pierre Fresnay comme Albert Schweitzer et Jeanne Moreau comme sa nourrice Marie. Acteur inspiré Schweitzer Hugh O'Brian quand O'Brian a visité en Afrique. O'Brian est retourné aux États-Unis et a fondé la Fondation Hugh O'Brian Youth Leadership (de HOBY).

Albert Schweitzer Monument à Wagga Wagga , Australie

Schweitzer a reçu le prix Nobel de la paix de 1952, acceptant le prix avec le discours, « Le problème de la paix ». De 1952 jusqu'à sa mort , il a travaillé contre les essais nucléaires et les armes nucléaires avec Albert Einstein , Otto Hahn et Bertrand Russell . En 1957 et 1958 , il a diffusé quatre discours sur Radio Oslo qui ont été publiés dans la paix ou la guerre atomique . En 1957, Schweitzer a été l' un des fondateurs du Comité pour une politique nucléaire Sane . Le 23 Avril 1957, Schweitzer a fait son discours « Déclaration de conscience »; il a été diffusé dans le monde entier Radio Oslo, plaidant pour l'abolition des armes nucléaires. Son discours a pris fin, « La fin de nouvelles expériences avec des bombes atomiques serait comme les premiers rayons du soleil de l' espoir que l' humanité souffrante aspire à. »

Semaines avant sa mort, a été autorisé une équipe de film américain à visiter Schweitzer et les Drs. Muntz et Friedman, les deux Holocauste survivants, pour enregistrer son travail et la vie quotidienne à l'hôpital. Le film L'héritage d'Albert Schweitzer , narré par Henry Fonda, a été produit par Warner Brothers et diffusé une fois. Il réside dans leur voûte aujourd'hui en état de détérioration. Bien que plusieurs tentatives ont été faites pour restaurer et re-air le film, tout accès a été refusé.

En 1955 , il a été nommé membre honoraire de l' Ordre du mérite (OM) par la reine Elizabeth II . Il était aussi un chevalier de l' Ordre Militaire et Hospitalier de Saint - Lazare de Jérusalem .

Schweitzer est mort le 4 Septembre 1965 , à son hôpital bien - aimé à Lambaréné, au Gabon maintenant indépendant. Sa tombe, sur les rives de la rivière Ogooué , est marquée par une croix , il se fait.

Son cousin Anne-Marie Schweitzer Sartre était la mère de Jean-Paul Sartre . Son père, Charles Schweitzer, était le frère aîné du père d'Albert Schweitzer, Louis Théophile.

Schweitzer était un vegetarian.However, dans un compte rendu écrit par le Dr Edgar Berman, il est suggéré que Schweitzer consommée foie poêlé lors d'un dîner dimanche à Lambaréné.

L' Albert Schweitzer Bourse a été fondée en 1940 par Schweitzer pour unir les partisans américains à combler l'écart à l' appui de son hôpital quand ses lignes d'approvisionnement européennes ont été coupées par la guerre, et continue de soutenir l'hôpital Lambaréné aujourd'hui. Schweitzer, cependant, considéré comme son éthique de respect de la vie, pas son hôpital, son héritage le plus important, en disant que son hôpital Lambaréné était « ma propre improvisation sur le thème de respect de la vie. Tout le monde peut avoir leur propre Lambaréné. » Aujourd'hui , ASF aide un grand nombre de jeunes Américains dans des domaines professionnels liés à la santé trouver ou de créer « leur propre Lambaréné » aux États - Unis ou à l' étranger. ASF sélectionne et soutient près de 250 nouveaux Etats - Unis et l' Afrique Schweitzer boursiers chaque année de plus de 100 des plus grandes écoles de médecine américaines, les soins infirmiers, la santé publique, et tous les autres domaines avec une certaine relation avec la santé (y compris la musique, le droit et la divinité). Le réseau peer-vie de soutien « Schweitzer boursiers pour la vie » comptait plus de 2000 membres en 2008, et est en croissance de près de 1000 tous les quatre ans. Près de 150 de ces Schweitzer Fellows ont servi à l'hôpital de Lambaréné, pour des périodes de trois mois au cours de leur dernière année de l' école de médecine.

Prix ​​International Albert Schweitzer

Le prix a été décerné le 29 mai 2011 pour Eugen Drewermann et le couple de médecin Rolf et Raphaela Maibach à Königsfeld im Schwarzwald , où l' ancienne résidence de Schweitzer abrite aujourd'hui le Musée Albert Schweitzer.

enregistrements sonores

Les enregistrements de Schweitzer jouer la musique de Bach sont disponibles sur CD. Au cours de 1934 et 1935 , il résidait en Grande - Bretagne, la livraison des Gifford Lectures à l' Université d' Edimbourg , et ceux sur la religion dans la civilisation moderne à Oxford et Londres . Il avait d' abord mené des essais pour les enregistrements pour HMV sur l'orgue de l'ancienne salle de la Reine à Londres. Ces dossiers ne lui suffisait pas, l'instrument étant trop sévère. À la mi-Décembre 1935 , il a commencé à enregistrer pour Columbia Records sur l'orgue de All Hallows, Barking-by-the-Tour , Londres. Puis , à sa suggestion les sessions ont été transférées à l' église de Ste Aurélie à Strasbourg, sur un orgue milieu du 18ème siècle par Johann Andreas Silbermann (frère de Gottfried), un facteur d'orgues très vénéré par Bach, qui avait été restauré par la Lorraine orgues Frédéric Härpfer peu avant la Première guerre mondiale. Ces enregistrements ont été réalisés au cours d'une quinzaine de jours en Octobre 1936.

La technique Schweitzer

Schweitzer a développé une technique pour enregistrer les performances de la musique de Bach. Connu sous le nom « La technique Schweitzer », il est une légère amélioration par rapport à ce qui est communément appelé mi-côté. Le milieu du côté voit un microphone en forme de 8 signalé hors-axe, perpendiculaire à la source sonore. Ensuite , un seul microphone cardioïde est placé sur l' axe, bissectrice le modèle figure-8. Le signal de la figure-8 est mult-ed, décalé de gauche et de droite, l' un des signaux étant flippé de polarité. Dans le procédé Schweitzer, la figure-8 est remplacé par deux petits diaphragme microphones à condensateur pointé directement l' un de l'autre. Les informations que chaque capsule collecte est unique, contrairement à l'information identique out-of-polarité générée à partir de la figure-8 dans un milieu de côté régulier. Le microphone sur l'axe est souvent un grand condensateur à membrane. La technique a depuis été utilisé pour enregistrer de nombreux instruments modernes.

enregistrements Columbia

Au total, ses premiers disques Columbia inclus 25 dossiers de Bach et huit de César Franck. Les titres de Bach ont été principalement répartis comme suit:

  • Salle Queen : Prélude et Fugue d'orgue en mi mineur ( Edition Peters Vol 3, 10); Herzlich thut mich verlangen (BWV 727); Wenn wir dans höchsten Nöten sein (Vol 7, 58 (Leipzig 18)).
  • All Hallows : Prélude et Fugue en ut majeur; Fantasia et Fugue en sol mineur (le Grand); Prélude et Fugue en sol majeur; Prélude et fugue en fa mineur; Petit Fugue en sol mineur; Toccata et Fugue en ré mineur.
  • Ste Aurélie : Prélude et Fugue en ré mineur C; Prélude et fugue en mi mineur; Toccata et Fugue en ré mineur. Chorale Preludes: Schmücke dich, O liebe Seele (Peters Vol 7, 49 (Leipzig 4)); O Mensch, bewein dein Sünde groß (Vol 5, 45); O Lamm Gottes, unschuldig (Vol 7, 48 (Leipzig 6)); Christus, selig de der macht (Vol 5, 8); Support Da Jésus un dem Kreuze (Vol 5, 9); Un Wasserflüssen Babylon (Vol 6, 12b); Christum wir wollen loben Schon (Vol 5, 6); Liebster Jesu, wir sind hier (vol 5, app 5); Mit Fried und Freud ich fahr dahin (Vol 5, 4); Sei gegrüsset, Jesu de (Var 11, Vol 5, app 3.); Jesus Christus, unser Heiland (Vol 6, 31 (Leipzig 15)); Christ lag in Todesbanden (Vol 5, 5); Erschienen ist der Tag Herrlich (Vol 5, 15).
Gunsbach église paroissiale, où les enregistrements ultérieurs ont été faites

Des enregistrements ultérieurs ont été faites à l' église paroissiale, Gunsbach : Ces enregistrements ont été faits par C. Robert Fine pendant le temps le Dr Schweitzer a été filmé à Gunsbach pour le documentaire « Albert Schweitzer ». Bien sorti à l' origine auto-enregistrements , mais plus tard , les maîtres sous licence à Columbia.

  • Fugue en la mineur (Peters, Vol 2, 8); Fantasia et fugue en sol mineur (Grande) (Vol 2, 4); Toccata, Adagio et fugue en C majeur (Vol 3, 8).
  • Prelude in C major (Vol 4, 1); Prélude en ré majeur (Vol 4, 3); Canzona en ré mineur (Vol 4, 10) (avec Mendelssohn, Sonata in D op mineur 65,6).
  • Chorals-préludes: O Mensch, bewein Dein Sunde groß (1ère et 2ème versions, Peters Vol 5, 45); Wenn wir dans höchsten Nöten sein (Vor deinen Thron TRET ich hiermit) (vol 7, 58 (Leipzig 18)); Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ (Vol 5, 30); Gelobet seist du, Jesu Christ (Vol 5, 17); Herzlich tut mich verlangen (Vol 5, 27); Nun komm, der Heiden Heiland (vol 7, 45 (BWV 659a)).

Ci-dessus ont été libérés aux États-Unis Columbia Masterworks COFFRET SL-175.

enregistrements Philips

  • JS Bach: Prélude et fugue en la majeur, BWV 536; Prélude et fugue en fa mineur, BWV 534; Prélude et fugue en mineur, BWV 544; Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 538.
  • JS Bach: Passacaglia in C minor, BWV 582; Prélude et fugue en mi mineur, BWV 533; Prélude et fugue en la mineur, BWV 543; Prélude et Fugue en sol majeur, BWV 541; Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 565.
  • César Franck: Organ Chorales, non. 1 in E Major; non. 2 in B minor; non. 3 en la mineur.

Les représentations

Dramatisations de la vie de Schweitzer comprennent:

  • Le film biographique 1952 Il is Minuit, Schweitzer Docteur , avec Pierre Fresnay comme Schweitzer
  • Le film biographique 1957 Albert Schweitzer où Schweitzer apparaît comme lui - même et Phillip Eckert lui dépeint
  • Le remake 1962 TV de Il Est minuit, Schweitzer Docteur , avec Jean-Pierre Marielle comme Schweitzer
  • Le film biographique 1990 La Lumière dans la jungle , avec Malcolm McDowell comme Schweitzer
  • Deux 1992 épisodes de la série télévisée The Young Indiana Jones Chronicles ( "Afrique orientale allemande, Décembre de 1916" et "Congo, Janvier 1917"), avec Friedrich von Thun comme Schweitzer
  • Le film biographique 1995 Le Grand Blanc de Lambaréné , avec André Wilms comme Schweitzer
  • Le film biographique 2006 TV Appelés à l' Afrique: Albert Schweitzer , avec Jeff McCarthy comme Schweitzer
  • Le film biographique 2009 Albert Schweitzer - Ein Leben für Afrika , avec Jeroen Krabbé comme Schweitzer

Bibliographie

  • - (2001) [Allemand, 1906. édition anglaise, A. & C. Black, Londres 1910, 1911], La Quête du Jésus historique ; Une étude critique de ses progrès De Reimarus Pour Wrede , traduit par Montgomery, William , Augsburg Fortress Publishers, ISBN  0-8006-3288-5.
  • - (1905), JS Bach, Le Poète-Musicien [ JS Bach, le poète musicien (en français)], l' introduction par CM Widor, Leipzig: Breitkopf & Härtel avec P. Costellot. Analyse du texte intégral .
  • - (1908), JS Bach (en allemand) (agrandi ed.), Leipzig: Breitkopf & Härtel. Traduction anglais par Ernest Newman , avec les modifications de l' auteur et des ajouts, Londres 1911. scans en texte intégral ( en anglais): Vol. 1 , Vol. 2 .
  • - (1906). Deutsche und französische Orgelbaukunst und Orgelkunst [ art et orgue allemand facture d' orgues et en français ] (en allemand). Leipzig: Breitkopf & Härtel.(imprimé en première Musik , 13 et 14 Völs (5ème année)).
  • - (1948) [1911]. L'étude psychiatrique de Jésus: Exposition et critique . Gloucester, Massachusetts: Peter Smith Éditeur. ISBN  0-8446-2894-8 .
  • - (1912). Paul et ses interprètes, Une histoire critique . Traduit par Montgomery, W. Londres: Adam & Charles Black.
  • - (1985) [1914]. Le mystère du Royaume de Dieu: Le secret de la messianité et la passion de Jésus . Prometheus Books. ISBN  0-87975-294-7 .
  • - (1922). Zwischen Wasser und Urwald [ Au bord de la forêt Primeval ]. Traduit par Campion, CT London: A. & C. Black.
  • La décadence et la restauration de la civilisation et la civilisation et de l' éthique ( la philosophie des civilisations , volumes I et II de la projection , mais pas terminé le travail en quatre volumes), A. & C. Black, London 1923. Matériel de ces volumes est réarrangées une compilation moderne, la philosophie de la civilisation (Prometheus Books, 1987), ISBN  0-87975-403-6
  • - (1998) [1930, 1931], Le Mysticisme de l'apôtre Paul , Johns Hopkins University Press, ISBN  0-8018-6098-9.
  • - (1931). Mitteilungen aus Lambaréné [ Plus de la forêt Primeval ]. Traduit par Campion, CT London: A. & C. Black.
  • - (1931). Aus Meinem Leben und Denken . Leipzig: Felix Meiner Verlag.traduit par - (1998) [1933]. De ma vie et la pensée: An Autobiography . Johns Hopkins University Press. ISBN  0-8018-6097-0 .
  • - (1935). Indian pensée et son développement . Boston, Massachusetts: Beacon Press. OCLC  8003381 .
  • Afrikanische Geschichten (Felix Meiner, Leipzig u Hambourg 1938).: Tr. Mme CEB Russell de mon carnet d' Afrique (George Allen et Unwin, Londres 1938 / Henry Holt, New York 1939). Edition moderne avec Avant - propos de L. Forrow (Syracuse University Press, 2002).
  • - (4 Novembre 1954). « Le problème de la paix » . La Fondation Nobel . Récupéré 18 Août 2017 .
  • - (1958). La paix ou la guerre atomique? . New York: Henry Holt. ISBN  0-8046-1551-9 .
  • - et Neuenschwander, Ulrich (1968). Le Royaume de Dieu et le christianisme primitif . New York: Seabury Press. OCLC  321874 .
  • - (2005). Brabazon, James, éd. Albert Schweitzer: Essential Writings . Maryknoll, NY: Orbis Books . ISBN  1-57075-602-3 .

Voir également

Remarques

Références

Sources

  • Schweitzer, Albert (1931), Le Mysticisme de l'apôtre Paul , Johns Hopkins University Press.

Pour en savoir plus

Liens externes