Aristophane - Aristophanes


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Aristophane
Aristofanes.jpg
Née c. 446 BC
Décédés c. 386 BC (âgés de c. 60)
Occupation Auteur dramatique (comédie)
Années actives 427 BC - 386 BC
Connu pour Auteur dramatique et metteur en scène de la vieille Comédie
travail remarquable
Remarques
Bien que de nombreux artistes aux rendus d'Aristophane le dépeignent avec les cheveux débordants bouclés, plusieurs dans ses pièces railleries indiquent qu'il est peut-être prématurément chauve.

Aristophane ( / ˌ ær ɪ s t ɒ f ə n Ï z / ; grec : Ἀριστοφάνης , prononcé  [aristopʰánɛːs] ; c 446 - c 386 av..), Fils de Philippus, du dème cydathénéon ( latin : Cydathenaeum ), était une bande dessinée auteur dramatique de l' Athènes antique . Onze de ses quarante pièces survivent pratiquement complète. Ceux - ci, ainsi que des fragments de quelques - uns de ses autres pièces, fournissent les seuls exemples concrets d'un genre de drame comique connu comme ancienne comédie , et sont utilisés pour la définir.

Aussi connu comme « le Père de la comédie » et « le prince de la comédie antique », Aristophane a été dit pour recréer la vie de l' ancienne Athènes plus convaincante que tout autre auteur. Ses pouvoirs de ridicule étaient craints et reconnu par ses contemporains influents; Platon distingué Aristophane Les nuages comme la calomnie qui a contribué au procès et après la condamnation à mort de Socrate , bien que d' autres dramaturges satiriques avaient aussi caricaturée le philosophe.

Deuxième jeu de Aristophane, Les Babyloniens (perdu), a été dénoncée par Cleon comme une calomnie contre l'Athénien cité . Il est possible que l'affaire a été plaidée devant le tribunal, mais les détails de l'essai ne sont pas enregistrées et Aristophane caricaturée Cleon sans pitié dans ses pièces ultérieures, en particulier les chevaliers , la première de nombreuses pièces de théâtre, qu'il se est . « Pour moi », dit - il à travers ce jeu de Chorus , « l'auteur-réalisateur de comédies a le travail le plus dur de tous. » ( Κωμῳδοδιδασκαλίαν εἶναι χαλεπώτατον ἔργον ἁπάντων )

la biographie

Théâtre de Dionysos , Athènes - dans le temps d'Aristophane, le public assis sur des bancs en bois probablement avec des fondations de la terre.

On connaît moins bien Aristophane que de ses pièces de théâtre. En fait, ses pièces sont la principale source d'informations sur lui et sa vie. Il était classique dans la vieille comédie pour le Chœur de parler au nom de l'auteur lors d' une adresse appelée « parabasis » et donc quelques faits biographiques peuvent être trouvées. Cependant, ces faits se rapportent presque entièrement à sa carrière d'auteur dramatique et les jeux contiennent quelques indices clairs et sans ambiguïté sur ses convictions personnelles ou sa vie privée. Il était une bande dessinée poète à une époque où il était classique pour un poète d'assumer le rôle de « enseignant » ( didaskalos ), et bien que cela fait référence spécifiquement à sa formation du chœur en répétition, il a également couvert sa relation avec le public comme un commentateur sur les questions importantes.

Aristophane a prétendu être écrit pour un public intelligent et exigeant, mais il a également déclaré que « d' autres temps » jugeraient le public en fonction de la réception de ses pièces. Il se vante parfois de son originalité comme auteur dramatique encore ses pièces épousent toujours l' opposition à de nouvelles influences radicales dans la société athénienne. Il caricaturée des personnalités dans les arts (notamment Euripide , dont l' influence sur son propre travail mais il a reconnu une fois à contrecoeur), dans la politique ( en particulier le populiste Cleon ), et dans la philosophie / religion (où Socrate était la cible la plus évidente). Ces caricatures semblent laisser entendre que Aristophane était un conservateur à l' ancienne, mais ce point de vue de lui conduit à des contradictions.

Il a été soutenu que Aristophane produit joue principalement pour divertir le public et de gagner des compétitions prestigieuses. Ses pièces ont été écrites pour la production dans les grands festivals dramatiques d'Athènes, la Lenaia et la ville Dionysia , où ils ont été jugés et récompensés par des prix en compétition avec les œuvres d'autres dramaturges comiques. Une série complexe de loteries, visant à prévenir les préjugés et la corruption, réduit les juges de vote à la Ville Dionysia à seulement cinq. Ces juges reflètent probablement l'humeur des audiences mais il y a beaucoup d' incertitude sur la composition de ces publics. Les théâtres étaient certainement énormes, avec des sièges pour au moins 10 000 au théâtre de Dionysos. Programme à la Ville Dionysia par exemple de la journée était bondé, avec trois tragédies et un « satyre » jouer devant une comédie, mais il est possible que bon nombre des citoyens les plus pauvres (généralement les principaux partisans de démagogues comme Cléon) occupèrent la fête du festival avec d' autres activités. Les opinions conservatrices exprimées dans les pièces pourraient donc refléter les attitudes du groupe dominant dans un public non représentatif.

Le processus de production pourrait également avoir influencé les opinions exprimées dans les pièces de théâtre. Tout au long de la majeure partie de la carrière d'Aristophane, le chœur était essentiel au succès d'un jeu et il a été recruté et financé par un chorège , un riche citoyen nommé à la tâche par l' un des archontes . Un chorège pourrait considérer ses dépenses personnelles sur le chœur comme un devoir civique et un honneur public, mais Aristophane a montré dans Les Chevaliers que les citoyens riches pourraient considérer les responsabilités civiques comme punition qui leur sont imposées par des démagogues et populistes comme Cleon. Ainsi , le conservatisme politique des jeux peut refléter les vues de la section de la société athénienne riche, dont la générosité sur tous les dramaturges dépendaient de mettre sur leurs pièces.

Lors de la première pièce d'Aristophane Le banqueteurs a été produit, Athènes était une puissance ambitieuse, impériale et la guerre du Péloponnèse était seulement dans sa quatrième année. Ses pièces sont souvent fiers de la réalisation de l'ancienne génération (les vainqueurs à Marathon ) mais ils ne sont pas chauvins, et ils sont opposés à la guerre fermement avec Sparte. Les pièces sont particulièrement cinglante dans la critique des profiteurs de guerre, parmi lesquels figure, comme les populistes Cleon bien en évidence. Au moment où sa dernière pièce a été produite (environ 386 avant JC) Athènes avait été vaincu dans la guerre, son empire avait été démantelé et il avait subi une transformation d'être politique au centre intellectuel de la Grèce. Aristophane faisait partie de cette transformation et il partage dans les modes intellectuelles de la période de la structure de ses pièces évolue de la vieille comédie jusqu'à ce que, dans son dernier jeu survivant, la richesse II , il ressemble plus étroitement à la Nouvelle Comédie . Cependant , il ne sait pas s'il a mené ou tout simplement répondu à l' évolution des attentes du public.

Aristophane a remporté le deuxième prix à la Ville Dionysia en 427 avant JC avec son premier jeu Les banqueteurs (maintenant perdu). Il a remporté le premier prix là - bas avec son prochain jeu, les Babyloniens (désormais perdu). Il était habituel pour les dignitaires étrangers à assister à la Ville Dionysia, et les Babyloniens a causé un certain embarras pour les autorités d' Athènes car il dépeint les villes de la Ligue de Délos comme esclaves de broyage dans un moulin. Certains citoyens influents, notamment Cleon , vilipendé le jeu comme la calomnie contre la polis et peut - être pris une action en justice contre l'auteur. Les détails du procès ne sont pas enregistrées , mais, par la voix du héros de son troisième jeu Acharniens (mise en scène au Lenaia , où il y avait peu ou pas de dignitaires étrangers), le poète distingue soigneusement entre les polis et les véritables cibles de son esprit acerbe :

ἡμῶν γὰρ ἄνδρες, κοὐχὶ τὴν πόλιν λέγω,
μέμνησθε τοῦθ ὅτι οὐχὶ τὴν πόλιν λέγω,
ἀλλ ἀνδράρια μοχθηρά, παρακεκομμένα ...

Les gens parmi nous, et je ne signifient pas la cité,
Rappelez - vous - je ne veux pas dire le POLIS -
Mais méchants petits hommes d'une sorte de contrefaçon ....

Aristophane sauvages à plusieurs reprises Cleon dans ses pièces de théâtre plus tard. Mais ces diatribes satiriques semblent avoir eu aucun effet sur la carrière d' une politique quelques semaines de Cleon après l'exécution des Chevaliers -a jeu plein d'anti-Cleon blagues Cleon a été élu au conseil d' administration prestigieux de dix généraux. Cleon semble aussi avoir eu aucun pouvoir pour limiter ou contrôler Aristophane: les caricatures de lui ont continué jusqu'à et même au - delà de sa mort.

En l'absence de faits biographiques claires sur Aristophane, les chercheurs font des suppositions éclairées fondées sur l' interprétation de la langue dans les pièces. Inscriptions et résumés ou commentaires par les savants hellénistique et byzantine peuvent aussi fournir des indices utiles. Nous savons cependant d'une combinaison de ces sources, et surtout des commentaires dans les Chevaliers et les nuages , que trois premières pièces d'Aristophane ne sont pas dirigées par lui, ils ont plutôt été dirigés par Callistrate et Philoneides, un arrangement qui semblait convenir à Aristophane depuis il semble avoir utilisé ces mêmes administrateurs dans de nombreux jeux plus tard et (Philoneides par exemple dirigé plus tard les grenouilles et il a également été crédité, peut - être à tort, avec la direction guêpes .) L'utilisation d'administration de Aristophane complique notre dépendance à l' égard des jeux en tant que sources de renseignements biographiques parce que l' auto-références apparentes pourraient avoir été faites en référence à ses administrateurs à la place. Ainsi , par exemple une déclaration par le chœur dans le Acharniens semble indiquer que le « poète » avait une étroite relation personnelle avec l'île de Egine , mais le de poète 'termes ( de poietes ) et « directeur » ( didaskalos ) sont souvent interchangeables comme les poètes dramatiques dirigés généralement leurs propres pièces et donc la référence dans le jeu pourrait être soit à Aristophane ou Callistrate. De même, le héros dans Acharniens se plaint de Cleon « me traîner en cour » sur « le jeu de l' année dernière » , mais là encore on ne sait pas si cela a été dit en référence à Aristophane ou Callistrate, que ce soit dont aurait été poursuivi par Cleon.

Observations faites par le chœur se référant à Aristophane dans Les nuages ont été interprétés comme la preuve qu'il ne peut guère avoir plus de 18 ans quand sa première pièce Le banqueteurs a été produit. La deuxième parabasis dans Guêpes semble indiquer qu'il a atteint une sorte de logement temporaire avec Cleon suivant soit la controverse sur les Babyloniens ou une controverse ultérieure sur les Chevaliers . Il a été déduit des déclarations contenues dans les nuages et la paix que Aristophane était prématurément chauve.

Nous savons que Aristophane était probablement victorieuse au moins une fois à la Ville Dionysia (avec Babyloniens en 427) et au moins trois fois au Lenaia, avec Acharniens à 425, Chevaliers en 424, et les grenouilles en 405. grenouilles en fait gagné l'unique , distinction d'une répétition à un festival ultérieur. Nous savons qu'un fils de Aristophane, Araros, était aussi un poète comique et il aurait pu être fortement impliqué dans la production de jeu de son père Richesse II en 388. Araros est également pensé avoir été responsable des performances à titre posthume du perdu joue Aeolosicon II et Cocalos , et il est possible que le dernier de ces remporté le prix à la Ville Dionysia en 387. il semble qu'un second fils, Philippus, a été deux fois victorieux au Lenaia et il aurait pu dirigé quelques - uns des Eubule comédies de . Un troisième fils a été appelé soit Nicostratus ou Philetère, et un homme par le dernier nom apparaît dans le catalogue de Lenaia vainqueurs avec deux victoires, le premier sans doute à la fin 370s.

Platon Le Symposium semble être une bonne source d'informations biographiques sur Aristophane, mais sa fiabilité est mise en doute. Il prétend être un enregistrement de conversations lors d' une fête de dîner au cours duquel les deux Aristophane et Socrate sont invités, détenus sept ans après l'exécution des Les nuages , le jeu où Socrate fut cruellement caricaturée. L' un des invités, Alcibiade , cite même du jeu quand Socrate taquine sur son apparence et pourtant il n'y a aucune indication de tout mauvais sentiment entre Socrate et Aristophane. Aristophane de Platon est en fait un caractère affable et cela a été interprété comme une preuve de sa propre amitié de Platon avec lui (leur amitié semble être corroborés par une épitaphe pour Aristophane, réputé écrit par Platon, dans lequel l'âme de l'auteur dramatique est comparée à un sanctuaire éternel pour le Graces ). Platon était seulement un garçon lorsque les événements dans le Symposium sont censés avoir eu lieu et il est possible que son Aristophane est en fait basé sur une lecture des pièces de théâtre. Par exemple, la conversation entre les invités se tourne vers le sujet de l' amour et Aristophane explique son idée de celui - ci en termes d'une allégorie amusante, un dispositif qu'il utilise souvent dans ses pièces. Il est représenté comme souffrant d' une attaque de hoquet et cela pourrait être une référence humoristique aux plaisanteries physiques brutes dans ses pièces. Il dit aux autres clients qu'il est très heureux d'être pensé amusant , mais il se méfie de paraître ridicule. Cette crainte d'être ridiculisé est conforme à sa déclaration dans les Chevaliers qu'il se lance dans la carrière du dramaturge comique avec méfiance après avoir été témoin du mépris public et ridicule que d' autres dramaturges avaient engagés.

Aristophane a survécu à la guerre du Péloponnèse , deux révolutions oligarchiques et deux restaurations démocratiques; cela a été interprété comme une preuve qu'il n'a pas été impliqué activement dans la politique , malgré ses pièces très politiques. Il a probablement été nommé au Conseil des Cinq - Cents pour un an au début du IVe siècle , mais ces nominations étaient très fréquentes à Athènes démocratique . Socrate, dans le procès qui mène à sa propre mort, a mis la question d'une conscience personnelle en ces temps troublés de façon très succincte:

ἀναγκαῖόν ἐστι τὸν τῷ ὄντι μαχούμενον ὑπὲρ τοῦ δικαίου, καὶ εἰ μέλλει ὀλίγον χρόνον σωθήσεσθαι, ἰδιωτεύειν ἀλλὰ μὴ δημοσιεύειν.
» ... celui qui va vraiment se battre pour le droit, s'il vivrait encore un peu de temps, doit avoir une station privée et non un public.

Poésie

lecture Muse, Louvre

La langue des pièces d'Aristophane, et dans la vieille comédie en général, a été apprécié par les commentateurs anciens comme modèle du dialecte attique . L'orateur Quintilien croyait que le charme et la grandeur du dialecte attique vieillies Comédie un exemple pour d'étudier et rhéteurs suivre, et il a estimé qu'il était inférieur à cet égard que les œuvres d'Homère. Un regain d'intérêt dans le dialecte attique peut avoir été responsable de la reprise et la circulation des pièces d'Aristophane au cours de la 4ème et 5ème siècles de notre ère, ce qui leur survie aujourd'hui. Dans les pièces d'Aristophane, le dialecte attique est rédigé en vers et ses pièces peuvent être appréciés pour leurs qualités poétiques.

Pour les contemporains d'Aristophane les œuvres d' Homère et Hésiode forment les pierres angulaires de l' histoire hellénique et la culture. Ainsi la poésie avait une signification morale et sociale qui a rendu un sujet inévitable de la satire comique. Aristophane était très conscient des modes littéraires et traditions et ses pièces comportent de nombreuses références à d' autres poètes. Ceux - ci comprennent non seulement les dramaturges comiques rivaux tels que Eupolis et Hermippe et ses prédécesseurs tels que Magnes , Crates et Cratinus , mais aussi tragédiens, notamment Eschyle , Sophocle et Euripide , tous trois sont mentionnés par exemple , dans la grenouilles . Aristophane était l'égal de ces grands tragédiens dans son utilisation subtile des paroles. Il semble avoir modelé son approche de la langue sur celle de Euripide en particulier, si bien que l'auteur dramatique comique Cratinus lui étiqueté « Euripidaristophanist » accro à arguties politesses.

Une appréciation complète des pièces d'Aristophane exige une compréhension des formes poétiques qu'il employait avec habileté virtuose, et de leurs rythmes et des associations différentes. Il y avait trois formes poétiques larges: dialogue iambique, versets tetrameter et les paroles:

  • Dialogue Iambic : Aristophane réalise un effet ressemblant à la parole naturelle par l'utilisation de la Trimètre Iambique (correspondant aux effets obtenus par les poètes anglais comme Shakespeare à l' aide pentamètres iambiques). Son utilisation réaliste de l'appareil le rend idéal pour le dialogue et soliloque, comme par exemple dans le prologue, avant l'arrivée du chœur, lorsque le public est présenté aux principaux enjeux de l'intrigue. Le Acharniens ouvre avec ces trois lignes par le héros, Dikaiopolis (rendus ici en anglais) pentamètres iambiques:
Combien sont les choses qui contrarient mon cœur!
Les plaisirs sont rares, donc très peu - seulement quatre -
Mais les choses stressantes sont manysandthousandsandheaps!
Ici Aristophane utilise un dispositif fréquent, l' organisation de la syntaxe de telle sorte que le dernier mot dans une ligne se présente comme un point culminant comique. Les plaisirs du héros sont si peu qu'il peut les numéroter ( τέτταρα , quatre) , mais ses causes de plaintes sont si nombreux qu'ils Beggar description numérique et il doit inventer son propre mot pour eux ( ψαμμακοσιογάργαρα , littéralement « sandhundredheaps », ici paraphrasé « manysandthousandsandheaps ») . L'utilisation de inventées des mots composés est un autre dispositif comique fréquemment dans les pièces de théâtre.
  • Tetrameter vers catalectique : Ce sont de longues lignes de anapestes , trochées ou iambes (où chaque ligne est idéalement mesurée en quatre dipodes ou paires de pieds), utilisés dans diverses situations dans chaque jeu tels que:
    • débats formels ou agon entre les personnages (généralement en rythme anapestic);
    • dialogue excité ou argument de chauffage (typiquement rythme trochaïque, le même que dans la tragédie précoce);
    • longs discours déclamés par le chorus en parabases (dans les deux rythmes anapestic ou trochaïques);
    • débats informels à peine au-dessus du niveau du dialogue ordinaire (généralement iambique).
Rythmes anapestic sont naturellement jaunty (comme dans beaucoup limericks ) et le mètre trochaïque est adapté à la livraison rapide (le mot « chorée » est en fait dérivé de trechein , « à courir », comme l'a démontré par exemple par des refrains qui entrent à la vitesse, souvent humeur agressive) Cependant, même si ces deux rythmes peuvent sembler « bol le long » Aristophane les varie souvent par l' utilisation de la syntaxe complexe et substitué mètres, l' adaptation des rythmes aux exigences d'arguments sérieux. Dans un passage anapestic dans Les grenouilles , par exemple, le caractère Eschyle présente une vue de la poésie qui est censé être sérieux , mais qui conduit à une interruption comique par le dieu, Dionysos:
AES. : Ce fut Orphée chant qui nous a enseigné la religion et la façon dont les gens sont mauvais quand ils tuent,
Et nous avons appris de Musaeus remèdes médicinaux et la science de la divination.
Si elle est l' agriculture que vous voulez, Hésiode sait tout, quand planter, quand la récolte. Comment godlike
Homer a être célèbre, je vais le dire si vous demandez: il nous a appris ce que tous les hommes doivent savoir,
Discipline, la force, la bataille de préparation. DIO. : Mais personne n'enseigné Pantocles - hier
Il marchait à ses hommes de haut en bas à la parade lorsque la crête de son casque est tombé!

Le rythme commence au galop anapestic typique, ralentit à considérer les poètes vénérés Hésiode et Homère, galope, puis à nouveau à sa conclusion comique aux dépens du malheureux Pantocles. De telles variations subtiles du rythme sont fréquentes dans les pièces, ce qui permet des points sérieux à faire tout en aiguisant encore l'appétit du public pour la prochaine blague.

  • Paroles de chanson : ne sait presque rien de la musique qui a accompagné des paroles grecques, et le compteur est souvent si variée et complexe qu'il est difficile pour les lecteurs modernes ou le public pour avoir une idée des effets escomptés, mais Aristophane impressionne toujours avec le charme et la simplicité de ses paroles. Certaines des paroles les plus mémorables et envoûtantes sont des hymnes dignes libérés de l'action comique Dans l'exemple ci - dessous, extrait de The Wasps , le lyrique est simplement un intermède comique et le rythme ne cesse de trochaïque. La syntaxe dans l'original grec est naturel et non forcé , et il a probablement été accompagné par la musique vive et joyeuse, glisse à un jeu de mots de conclusion aux dépens de Amynias, qui croit avoir perdu son jeu de fortune.

Bien que je me semble souvent
un gars brillant et pas gênant,
aucun se rapproche de Amynias,
Fils de Sellos du Bigwig
clan, un homme que j'ai vu une fois
Dine avec riche Leogorus.
Maintenant aussi pauvre que Antiphon,
il vit sur les pommes et les grenades
Pourtant , il reçut un nommé
ambassadeur à Pharsale ,
chemin là - haut en Thessalie ,
Accueil des pauvres Penestes:
Heureux d'être là où tout le monde
est aussi sans le sou comme il est!

Le jeu de mots en traduction anglaise ( Penestes - sans le sou ) est une version faible du grec jeu de mots Πενέσταισι-πενέστης , Penéstaisi-penéstĕs , « sans ressources ». La plupart des jeux de mots dans les pièces sont basées sur des mots qui sont similaires plutôt que identiques, et il a été observé qu'il pourrait y avoir plus d'eux que les chercheurs ont encore été en mesure d'identifier. D' autres sont basés sur un double sens. Scènes parfois entières sont construites sur des jeux de mots, comme dans Acharniens avec le Mégare fermier et ses porcs: l'agriculteur Mégare défie l'embargo athénienne contre le commerce Mégare, et tente d'échanger ses filles déguisées en cochons, sauf « porc » était l' argot ancienne pour " vagin". Depuis l' embargo contre Megara a été le prétexte pour la guerre du Péloponnèse, Aristophane conclut naturellement que tout ce gâchis est arrivé à cause de « trois chattes ».

On peut faire valoir que la caractéristique la plus importante de la langue des jeux est des images, en particulier l'utilisation de métaphores et comparaisons, expressions picturales. Dans « Les Chevaliers », par exemple, les oreilles d'un caractère à l' audition sélective sont représentés comme des parasols qui ouvrent et ferment. Dans les grenouilles , Eschyle est dit à composer des vers à la manière d'un cheval roulant dans un bac à sable. Certaines pièces comportent des révélations de la perfectibilité humaine qui sont poétiques plutôt que de caractère religieux, comme le mariage du héros Pisthetairos à Zeus « paramour s dans les oiseaux et les « loisirs » de la vieille Athènes, couronné de roses, à la fin de la chevaliers .

Rhétorique

Il est largement admis que Aristophane a condamné la rhétorique tant pour des raisons morales et politiques. Il déclare: « un orateur formé dans la nouvelle rhétorique peut utiliser ses talents pour tromper le jury et déconcerter ses adversaires si bien que le procès perd tout semblant d'équité » Il parle à « l'art » de la flatterie, et fait preuve vers la fait que de nombreuses pièces d'Aristophane ont effectivement été créés dans le but d'attaquer le point de vue de la rhétorique. L'attaque la plus notable est visible dans ses banqueteurs de jeu, où deux frères de différents milieux éducatifs sur lesquels l'éducation argumentent est mieux. Un frère vient d'un milieu de l'éducation « à l'ancienne », tandis que l'autre frère semble être un produit de l'éducation sophistique

Le chœur a été principalement utilisé par Aristophane comme une défense contre la rhétorique et serait souvent parler de sujets tels que le devoir civique de ceux qui ont été formés dans les enseignements classiques. De l'avis de Aristophane était le travail de ces adultes instruits pour protéger le public contre la tromperie et de se présenter comme un phare de lumière pour ceux qui étaient plus crédules que d'autres. L'une des principales raisons pour lesquelles Aristophane était si contre les sophistes sont entrées en existence des conditions énumérées par les dirigeants de l'organisation. L'argent était essentiel, ce qui signifie que à peu près tous les élèves qui étudient les sophistes étaient issus de milieux aristocratiques et exclus le reste de la cité. Aristophane croyait que l'éducation et la connaissance était un service public et que tout ce qui excluait les esprits prêts n'était une abomination. Il conclut que tous les politiciens qui étudient la rhétorique doivent avoir « citoyennetés douteuses, la morale indicible, et trop d'arrogance »

Old Comédie

Thalia , muse de la comédie, en regardant sur un masque comique (détail de sarcophage Muses )

Le mot grec pour la comédie ( kōmōidía ) dérive des mots pour « revel » et « chanson » ( KOMOS et ODE ) et selon drame comique Aristote en fait développé de chanson. La première comédie officielle à la Ville Dionysia n'a pas été mis en scène jusqu'à 487/6 en Colombie - Britannique, par lequel la tragédie du temps avait déjà depuis longtemps établie là. La première comédie au Lenaia a été mis en scène plus tard encore, seulement environ 20 ans avant la performance là - bas des Acharniens , la première des pièces d'Aristophane survivants. Selon Aristote, la comédie a été lente à se faire accepter officielle parce que personne ne l' a pris au sérieux, mais seulement 60 ans après la comédie première apparition à la Ville Dionysia, Aristophane a observé que la production de comédies était le travail le plus difficile de tous. La concurrence dans les festivals dionysiaques nécessaire conventions dramatiques pour des pièces à être jugés, mais aussi des innovations alimentée. L' évolution était assez rapide et Aristote pouvait distinguer entre la comédie « vieux » et « nouveaux » de 330 av.

La tendance de la vieille comédie à New Comedy a vu un mouvement loin de préoccupations très d'actualité avec des personnes réelles et des enjeux locaux vers des situations généralisées et des caractères stock. Cela est dû en partie à l'internationalisation des perspectives culturelles pendant et après la guerre du Péloponnèse. Pour les commentateurs anciens tels que Plutarque, nouvelle comédie était une forme plus sophistiquée de drame que Old Comédie. Cependant, la vieille comédie était en fait une forme dramatique complexe et sophistiqué intégrant de nombreuses approches de l'humour et de divertissement. Dans les premières pièces d'Aristophane, le genre semble avoir développé autour d'un ensemble complexe de conventions dramatiques, et ceux-ci ne furent progressivement simplifié et abandonné.

La Ville Dionysia et Lenaia ont été célébrées en l' honneur de Dionysos, le dieu du vin et de l' extase. ( Euripide jeu de Bacchantes offre le meilleur aperçu des idées 5ème siècle sur ce dieu.) Ancienne comédie peut être comprise comme une célébration du sens exubérant de libération inhérente à son culte Il était plus intéressé à trouver des cibles pour la satire que dans tout type de plaidoyer. Pendant la Ville Dionysia, une statue du dieu a été amené au théâtre d'un temple en dehors de la ville, et il est resté dans le théâtre tout au long du festival, supervisant les jeux comme un membre privilégié du public. Dans les grenouilles , le dieu apparaît aussi comme un caractère dramatique, et il entre dans le théâtre risiblement déguisé en Hercule . Il observe à l'auditoire que chaque fois qu'il est à portée de main pour entendre une blague d'un auteur dramatique comique comme Phrynichos (un des rivaux d'Aristophane) il vieillit de plus d'un an. Cette scène ouvre le jeu, et il rappelle au public que personne est au- dessus moquerie dans la Vieille Comédie même pas son dieu tutélaire et ses pratiquants. Dieux, des artistes, des hommes politiques et les citoyens ordinaires étaient des cibles légitimes, la comédie était une sorte de bouffonnerie sous licence, et il n'y avait pas de recours juridique pour tous ceux qui calomnié dans une pièce. Il y avait certaines limites à la portée de la satire, mais ils ne sont pas faciles à définir. Impiété pourrait être puni au 5ème siècle d' Athènes, mais les absurdités implicites dans la religion traditionnelle étaient au ridicule. La cité n'a pas été autorisé à être calomnié, mais comme indiqué dans la section biographie de cet article, qui pourrait dépendre de qui était dans le public et qui fête a été impliqué.

Pour plus de commodité, ancienne comédie, représentée par les premières pièces d'Aristophane, est analysée ci-dessous en termes de trois grands caractéristiques- l'actualité, la fête et de la complexité. La structure dramatique contribue à la complexité des pièces d'Aristophane. Cependant, il est associé à des rythmes poétiques et des compteurs qui ont peu de pertinence par rapport aux traductions en anglais et il est donc traité dans une section distincte.

Actualité

L'accent mis sur la vieille Comédie de vraies personnalités et enjeux locaux rend les pièces difficiles à apprécier aujourd'hui sans l'aide de savants commentaires, voir par exemple des articles sur Les Chevaliers , Les Guêpes et la paix pour les listes de références d' actualité. L'actualité des jeux a eu des conséquences à la fois uniques pour l'écriture et la production des pièces de théâtre dans l' Athènes antique.

  • Masques individuels : Tous les acteurs classiques Athènes masques portaient, mais alors que dans la tragédie et la comédie nouvelle ces personnages stéréotypés identifiés, dans le Vieux - comédie des masques étaient souvent des caricatures de vraies personnes. Peut-être que Socrate a attiré beaucoup d'attention dans la vieille comédie parce que son visage se prêtait facilement à la caricature par masque les décideurs. Dans Les Chevaliers on nous dit que les fabricants de masques étaient trop peur de faire une caricature de Cleon (il représenté comme esclave Paphlagonien) , mais nous sommes assurés que le public est assez intelligent pour l'identifier de toute façon.
  • La vraie scène d'action : Depuis ancienne comédie fait de nombreuses références à des gens dans le public, le théâtre lui - même était la véritable scène d'action et de l' illusion théâtrale a été traité comme quelque chose d'une blague. Dans Acharniens , par exemple, le Pnyx se trouve à quelques pas de la porte d' entrée du héros, et dans la paix Olympus est séparé d'Athènes par quelques instants de fuite supposée sur un bousier. Le public est parfois dessiné ou même entraîné dans l'action. Lorsque le héros dans la paix revient à Athènes de son vol vers l' Olympe, il dit au public qu'ils ressemblaient à vauriens quand on le voit du ciel, et vu de près , ils semblent encore pires. Dans Acharniens le héros affronte le basileus archonte , assis dans la première rangée, et demande à être reçu le premier prix d'un concours de boisson, qui est un pas de trop subtile pour Aristophane de demander le premier prix du concours d'art dramatique.
  • Théâtre autodérision : parodique fréquente de la tragédie est un aspect de la vieille comédie que le public moderne trouver difficile à comprendre. Mais la ville et Lenaia Dionysia inclus les performances des deux comédies et tragédies, et par conséquent fait référence à la tragédie étaient d'actualité et immédiatement à l'auditoire d' origine. L'auteur dramatique comique aussi se moquait des poètes comiques et il a même ridiculisé lui - même. Il est possible, comme indiqué plus haut, que Aristophane se moque de sa propre calvitie. Dans les nuages , le chœur le compare à une jeune mère non mariée, et Acharniens le chœur représente le moqueuse comme arme la plus puissante d'Athènes dans la guerre contre Sparte.
  • Le théâtre politique : La Lenaia et la Ville Dionysia ont été parrainés par l' État, les fêtes religieuses, et bien que ce dernier était le plus prestigieux des deux, les deux étaient des occasions de pompe officielle et les circonstances. Les cérémonies du Lenaia ont été supervisées par le basileus archonte et par les responsables des mystères d' Eleusis . La Ville Dionysia a été supervisé par le même nom archonte et le prêtre de Dionysos. Les cérémonies d' ouverture de la Ville Dionysia en vedette, en plus de l'arrivée d' apparat du dieu, un défilé en armure des fils de guerriers qui sont morts en combattant pour la cité et, jusqu'à la fin de la guerre du Péloponnèse, une présentation du tribut annuel de États soumis. Les questions religieuses et politiques étaient les sujets qui pourraient être ignorés à peine dans un tel contexte et les pièces traitent souvent les très au sérieux. Même les blagues peuvent être graves lorsque le sujet est politique, surtout en temps de guerre. Les mégots de blagues les plus sauvages sont des opportunistes qui se nourrissent de la crédulité de leurs concitoyens, y compris Oracle fauteurs, les exposants de nouvelles pratiques religieuses, profiteurs de guerre et les fanatiques politiques. Dans Acharniens , par exemple, Lamachus est représenté comme un militaristes dont les préparatifs fou de la guerre sont hilarantes par rapport aux préparatifs du héros pour un dîner. Cleon émerge de nombreuses comparaisons et les métaphores dans Les Chevaliers comme une forme protéiforme du mal comique, accrochant au pouvoir politique par tous les moyens possibles pour aussi longtemps qu'il le peut, mais le jeu comprend également des hymnes simples invoquant Poséidon et Athéna, et se termine par des visions d'une Demos miraculeusement transformées ( par exemple l' ensemble des habitants morale réformée d'Athènes). Visions imaginatives d'un retour à des activités pacifiques résultant de paix avec Sparte, et un plaidoyer en faveur de la clémence pour les citoyens soupçonnés de complicité dans une révolte oligarchique sont d' autres exemples d'un but sérieux derrière les pièces.
  • Taquineries et railleries : Un public du festival a présenté l'auteur dramatique comique avec un large éventail de cibles, non seulement ceux-qui que ce soit politique ou religieux connu du public pourrait être moqué pour une raison quelconque, comme les maladies, malformations physiques, la laideur, les malheurs de la famille, mauvais les mœurs, les perversions, la malhonnêteté, la lâcheté dans la bataille, et maladresse. Les étrangers, une présence remarquable dans impériale d' Athènes, en particulier à la Ville Dionysia, apparaissent souvent dans les jeux drôlement écorchant mots-attiques ces Spartiates comprennent ( Lysistrata ), Scythes ( Thesmophories ), les Perses, les Béotiens et Mégariens ( Acharniens ).

Festivité

Le Lenaia et la Ville Dionysia étaient des fêtes religieuses, mais ils ressemblaient à un gala plutôt que d'un service religieux.

  • Blagues salaces : Un assouplissement des normes de comportement a été autorisé et l'esprit de vacances inclus irrévérences paillarde vers les hommes et les dieux. Old Comédie est riche en obscénités et les plaisanteries grossières sont souvent très détaillées et difficiles à comprendre sans des commentaires d' experts, comme lorsque le Chorus Acharniens place une malédiction sur Antimaque, un chorège accusé de conduite mesquine, qui souhaite lui une attaque à main armée de nuit comme il rentre chez lui de quelque partie ivre et l'envisager, comme il se penche pour ramasser un rocher dans l'obscurité, accidentellement ramasser une nouvelle crotte à la place. Il est alors envisagé précipitait l'étron à son attaquant, manquant et frapper accidentellement Cratinus, un poète lyrique non admiré par Aristophane. Cela était particulièrement drôle parce que la malédiction a été chantée (ou scandé) dans le style chorégraphié par un chœur de 24 hommes adultes qui étaient par ailleurs connus du public en tant que citoyens respectables.
  • Le spectacle musical : Le chœur était essentiel au succès d'une pièce dans la vieille comédie longtemps après avoir perdu sa pertinence pour la tragédie. Techniquement, la concurrence dans les festivals dramatiques était pas entre poètes mais entre refrains. En fait , huit des onze pièces survivants d'Aristophane sont nommés d' après le chœur. Dans le temps d'Aristophane, le chœur dans la tragédie était relativement faible (douze membres) et son rôle a été réduit à celui d'un commentateur placé mauvaise chute, mais dans la vieille comédie Chorus était grande ( au nombre de 24), il a été activement impliqué dans l'intrigue , son entrée dans l'action était souvent spectaculaire, ses mouvements étaient pratiqués avec une précision militaire et parfois il a été impliqué dans des accrochages chorégraphié avec les acteurs. Les dépenses sur les costumes, la formation et l' entretien d'un chœur était considérable, et peut - être beaucoup de gens dans le public d' origine apprécié la comédie principalement pour le spectacle et la musique. Le chœur a progressivement perdu de son importance en tant que nouvelle comédie a commencé à se développer.
  • Costumes évidents : Conformément à l'esprit de vacances, une grande partie de l'humour dans la vieille comédie est bouffonnerie burlesque et des blagues cochonnes qui ne nécessitent pas une attention de l'auditoire, en se fondant souvent sur des repères visuels. Les acteurs jouant des rôles masculins semblent avoir des collants portés sur le rembourrage grotesque, avec une prodigieuse, cuir phallus à peine dissimulée par une courte tunique. Les personnages féminins ont été joués par les hommes , mais ont été facilement reconnus dans de longues tuniques safran. Parfois , les repères visuels sont délibérément confus pour un effet comique, comme dans Les grenouilles , où Dionysus arrive sur scène dans une tunique de safran, les bottes Buskin d'un acteur tragique et un manteau de peau de lion qui caractérise habituellement Heracles -an tenue absurde qui provoque le caractère Heracles (comme sans doute provoqué le public) à des éclats de rire de joie sans défense.
  • Le Anticlimax bouffonne : L'esprit de vacances peut aussi avoir été responsable d'un aspect de l'intrigue comique qui peut sembler ahurissant à un public moderne. La confrontation majeure ( de l' agôn ) entre les « bons » et « mauvais » personnages dans un jeu est souvent résolu de manière décisive en faveur de l'ancien bien avant la fin de la pièce. Le reste du jeu traite des conséquences grotesques dans une succession de scènes vaguement connectées. Le Anticlimax bouffonne a été expliqué dans une variété de façons, en fonction du jeu particulier. Dans les Guêpes , par exemple, il a été pensé pour indiquer un changement progressif dans la perspective du personnage principal que les leçons de l'agôn sont lentement absorbés. Dans Acharniens , il a été expliqué en termes d'un thème fédérateur qui sous - tend les épisodes, ce qui démontre les avantages pratiques qui viennent avec sagesse. Mais la libération anticipée de tension dramatique est conforme au sens de vacances dans la vieille comédie et permet au public de se détendre dans le plaisir simple du spectacle, la musique, des blagues et des célébrations qui caractérisent le reste de la pièce. La célébration de la victoire du héros se termine souvent dans une conquête sexuelle et parfois , il prend la forme d'un mariage, fournissant ainsi l'action avec un sens joyeux de la fermeture.

Complexité

Le développement de la nouvelle comédie implique une tendance à des parcelles plus réalistes, une structure dramatique simple et un ton plus doux. Old Comédie était la comédie d'un vigoureusement démocratique à Polis la hauteur de sa puissance et il a donné Aristophane la liberté d'explorer les limites de l'humour, même au point de porter atteinte à l'humour lui-même.

  • Comédie inclusive : Old Comedy a fourni une variété de divertissements pour un public diversifié. Elle accueilli un but sérieux, divertissement léger, d'une beauté envoûtante paroles, la bouffonnerie des jeux de mots et des mots inventés, des obscénités, vers disciplinés, les complots follement absurdes et une structure formelle, dramatique.
  • Fantaisie et absurde : Fantasy dans la vieille comédie est sans restriction et impossibilités sont ignorés. Les situations sont développées logiquement à des conclusions absurdes, une approche de l' humour qui est repris par exemple dans les œuvres de Lewis Carroll et Eugène Ionesco (le Théâtre de l'Absurde ). Le costume fou porté par Dionysus dans les grenouilles est typique d'un résultat absurde obtenu sur logique des motifs-il porte la tunique couleur safran d'une femme parce efféminé est un aspect de sa divinité, des bottes de Buskin parce qu'il est intéressé à faire revivre l'art de la tragédie, et une cape de peau de lion parce que, comme Héraclès, sa mission le conduit dans le séjour des morts . Absurdities logiquement se dégager des locaux initiaux dans une parcelle. Dans Les Chevaliers , par exemple, le service corrompu de Cleon au peuple d'Athènes est à l' origine dépeint comme un rapport de ménage dans lequel l'esclave dupant son maître. L'introduction d'un rival, qui n'est pas membre du ménage, conduit à un changement absurde dans la métaphore, de sorte que Cleon et son rival se érastes en compétition pour les affections d'un éromène , colporteurs de Oracles en compétition pour l'attention d'un crédule publics, les athlètes dans une course pour approbation et rhéteurs en compétition pour le vote populaire.
  • Le héros ingénieux : Dans la comédie d' Aristophane, le héros est un individu à l' esprit indépendant et autonome. Il a quelque chose de l'ingéniosité de Homer Ulysse et une grande partie de la sagacité de l'agriculteur idéalisée dans Hésiode de Travaux et les Jours , soumis à des dirigeants corrompus et des voisins peu fiables. En règle générale , il conçoit une évasion compliquée et très fantasque d'une situation intolérable. Ainsi Dikaiopolis dans Acharniens ingénie un privé traité de paix avec les Spartiates; Bdelucleon dans The Wasps tourne sa propre maison dans un tribunal de droit privé afin de garder son père accro-jury en toute sécurité à la maison; Trygée à la paix vole à Olympus sur un bousier géant pour obtenir la fin de la guerre du Péloponnèse; Pisthetairus en oiseaux se lance à établir sa propre colonie et devient plutôt le souverain du royaume des oiseaux et un rival aux dieux.
  • Le casting de ressources : Les nombreux développements surprenants dans un complot Aristophane, les changements de scène, et les allées burlesques et venues des personnages mineurs vers la fin d'un jeu, ont été gérés selon la convention théâtrale avec seulement trois acteurs principaux (un quatrième acteur, souvent le chef du chœur, a été autorisé à prononcer des discours courts). Chansons et adresse au public par le chœur a donné les acteurs à peine le temps hors scène pour respirer et se préparer à des changements dans la scène.
  • Structure complexe : L'action d'un jeu d' Aristophane obéit à une logique folle de son propre et pourtant toujours déroulée dans une structure formelle, dramatique qui a été répété avec des variations mineures d'une pièce à une autre. Les différents éléments de structure sont associés à différents rythmes et mètres poétiques et ceux - ci sont généralement perdus dans les traductions en anglais.

Structure dramatique

Les éléments structurels d'un complot Aristophane typique peut se résumer comme suit:

  • prologue - une scène d' introduction avec un dialogue et / ou soliloque adressé à l'auditoire, exprimé en Trimètre Iambique et expliquant la situation qui doit être résolue dans le jeu;
  • parodos - l'arrivée du choeur, la danse et le chant, parfois suivie d'une escarmouche chorégraphié avec un ou plusieurs acteurs, souvent exprimés dans les longues lignes de tétramètres;
  • scènes symétriques - passages comportant des chants et des déclamèrent vers dans de longues lignes de tétramètres, disposés symétriquement en deux parties de telle sorte que chaque moitié ressemble à l'autre en mètres et la longueur ligne; l'agôn et parabasis peuvent être considérés comme des cas particuliers de scènes symétriques:
    • parabasis - versets à travers laquelle le chœur aborde directement le public, d'une part au milieu de la pièce et à nouveau à la fin (voir la section ci - dessous, parabasis );
    • agôn - un débat formel qui décide de l'issue du jeu, généralement dans tetrameter anapestic, bien que iambes sont parfois utilisés pour délimiter des arguments inférieurs;
  • épisodes - sections de dialogue trimètre iambique, souvent dans une succession de scènes avec des personnages mineurs vers la fin d'un jeu;
  • chansons ( 'strophes de les / « antistrophes » ou « odes » / « antodes ») - souvent en paires symétriques où chaque moitié a le même compteur et le nombre de lignes que l'autre, servant de transitions entre les autres éléments de structure, ou entre les scènes tandis que acteurs changement de costume, et commentant souvent sur l'action;
  • exode - le départ du chœur et les acteurs, dans le chant et la danse pour célébrer la victoire du héros et de célébrer parfois un mariage symbolique.

Les règles de la concurrence n'a pas empêché un auteur dramatique organisation et l' ajustement de ces éléments en fonction de ses besoins particuliers. Dans Acharniens et la paix , par exemple, il n'y a pas agôn formelle alors que dans les nuages , il y a deux agon.

parabasis

Le parabasis est une adresse au public par le chef de choeur ou choeur tandis que les acteurs quittent ou ont quitté la scène. Dans ce rôle, le chœur est parfois hors de caractère, comme la voix de l'auteur, et parfois un caractère, bien que ces capacités sont souvent difficiles à distinguer. En général , le parabasis se produit quelque part au milieu d'une pièce et souvent il y a une seconde parabasis vers la fin. Les éléments d'un parabasis ont été définis et nommés par les savants , mais il est probable que la compréhension propre de Aristophane était moins formel. La sélection des éléments peut varier d' une pièce à jouer et il varie considérablement à l' intérieur des pièces entre les première et seconde parabasis. Les premières pièces ( Acharniens à des oiseaux ) sont assez uniformes dans leur approche , cependant , et les éléments suivants d'un parabasis se trouvent en leur sein.

  • kommation : Voici un bref prélude, comprenant de courtes lignes et comprenant souvent valediction aux acteurs au départ, comme ἴτε χαίροντες (Aller se réjouir!).
  • parabasis appropriée : Cela est généralement une défense du travail de l'auteur et il comprend la critique de l'attitude du public. Il est déclamé dans de longues lignes de « anapestic tétramètres ». Aristophane se réfère à la parabasis appropriée seulement comme « anapestes ».
  • pnigos : Parfois , connu sous le nom « d' un tour de cou », il comprend quelques lignes ajoutées à la parabasis appropriée comme une sorte de crépitement rapide (il a été suggéré que certains des effets obtenus dans un pnigos peut être entendu dans « Cauchemar du Lord Chancellor song », en acte 2 de Gilbert et Sullivan Iolanthe ).
  • fyzygies epirrhematic : Ce sont des scènes qui reflètent symétriques les uns des autres dans le compteur et le nombre de lignes. Ils font partie de la première parabasis et ils comprennent souvent toute la seconde parabasis. Ils sont caractérisés par les éléments suivants:
    • strophe ou ode : Ce sont des paroles dans une variété de mètres, chantés par le chœur dans la première parabasis comme une invocation aux dieux et comme intermède comique dans la deuxième parabasis.
    • epirrhema : Ce sont généralement de longues files de tétramètres trochaïques. De façon générale politique leur importance, ils ont probablement été prononcés par le chef du chœur de caractère.
    • antistrophe ou antode : Ce sont des chansons qui reflètent l'strophes / ode au mètre, la longueur et la fonction.
    • antepirrhema . Ceci est un autre passage déclamé et il reflète la epirrhema en mètres, la longueur et la fonction.

Guêpes est pensé pour offrir le meilleur exemple d'une approche classique et les éléments d'un parabasis peut être identifié et situé dans cette pièce comme suit.

Les éléments de The Wasps 1er parabasis 2ème parabasis
kommation lignes 1009-14 ---
parabasis appropriée lignes 1015-50 ---
pnigos lignes 1051-59 ---
strophe lignes 1060-70 lignes 1265-74
epirrhema lignes 1071-90 lignes 1275-83
antistrophe lignes 1091-1101 manquant
antepirrhema lignes 1102-1121 lignes 1284-91

La corruption est probablement la textual raison de l'absence du antistrophe dans la deuxième parabasis. Cependant, il existe plusieurs variantes de la même idéal dans les premières pièces. Par exemple, le parabasis appropriés dans les nuages (lignes 518-62) est composé en mètre eupolidean plutôt que dans anapestes et le second parabasis comprend un kommation mais il manque STROPHE, antistrophe et antepirrhema ( les nuages lignes 1113-30). La deuxième parabasis dans Acharniens lignes 971-99 peut être considéré comme un parabasis / chanson hybride (les sections sont déclamés simplement continuations du strophes et antistrophe) et, contrairement à la parabasis typique, il semble faire des commentaires sur les actions qui se produisent sur scène lors de l'adresse. Une bonne compréhension des conventions ancienne comédie comme le parabasis est nécessaire pour une bonne compréhension des pièces d'Aristophane; d'autre part, une appréciation sensible des pièces est nécessaire pour une bonne compréhension des conventions.

Influence et héritage

Aristophane, le maître de la vieille comédie , et Ménandre , le maître de la Nouvelle Comédie .

Les dramaturges tragiques, Sophocle et Euripide , sont morts à la fin de la guerre du Péloponnèse et l'art de la tragédie ont cessé par la suite de développer, mais la comédie ne continuent d'évoluer après la défaite d'Athènes et il est possible qu'il l' a fait parce que, dans Aristophane, il y avait un maître artisan qui a vécu assez longtemps pour aider à inaugurer dans une nouvelle ère. En effet, selon une source ancienne (Platonius, siècle après JC c.9th), l' une des dernières pièces d'Aristophane, Aioliskon , avait ni parabasis ni aucune paroles chorale ( ce qui en fait un type de Middle Comedy), alors que Kolakos prévu tous les éléments de nouvelle Comédie, y compris un viol et une scène de reconnaissance. Aristophane semble avoir eu une certaine appréciation de son rôle formateur dans le développement de la comédie, comme indiqué par son commentaire dans les nuages que son public serait jugé par les autres temps selon la réception de ses pièces. Nuages a obtenu la troisième (ie dernier) place après sa performance d' origine et le texte qui est venu jusqu'à l'époque moderne était un projet ultérieur qu'Aristophane destiné à être lu plutôt que agi. La circulation de ses pièces manuscrites ont étendu leur influence au - delà du public d' origine, sur lesquels , en fait , ils semblent avoir eu peu ou pas d' influence pratique: ils n'ont pas affecté la carrière de Cleon , ils ont échoué à convaincre les Athéniens de poursuivre une paix honorable avec Sparte et il est clair qu'ils ont joué un rôle dans le procès et l' exécution de Socrate, dont la mort résulte probablement de l' animosité du public envers les associés disgraciés du philosophe (comme Alcibiade ), bien sûr exacerbé par son intransigeance au cours du procès. Les pièces de théâtre, sous forme de manuscrit, ont été mis à des utilisations surprenantes-comme indiqué précédemment , ils ont été utilisés dans l'étude de la rhétorique sur la recommandation de Quintilien et par les étudiants du dialecte attique au quatrième et cinquième siècles après JC. Il est possible que Platon a envoyé des copies des pièces de théâtre à Denys de Syracuse afin qu'il puisse en apprendre davantage sur la vie athénienne et le gouvernement.

Traductions latines des pièces de Andreas Divus (Venise 1528) ont été largement diffusés dans toute l' Europe dans la Renaissance et bientôt ceux - ci ont été suivis par des traductions et des adaptations dans les langues modernes. Racine , par exemple, a tiré les Plaideurs (1668) de The Wasps . Goethe (qui se tourna vers Aristophane pour une forme plus chaud et plus vivante de la comédie qu'il pourrait tirer de lectures de Terence et Plaute) adapté une courte pièce Die Vögel de The Birds pour la performance à Weimar. Aristophane a fait appel à la fois les conservateurs et les radicaux du XIXe et XXe siècles Anatoli Lounatcharski, premier commissaire des Lumières pour l'URSS en 1917, a déclaré que l'ancien auteur dramatique aurait une place permanente dans le théâtre prolétarien et pourtant conservateurs, intellectuels prussiens interprété Aristophane un adversaire satirique de la réforme sociale. La scène directeur avant-gardiste Karolos Koun a dirigé une version de Les Oiseaux sous l'Acropole en 1959 qui a établi une tendance dans l' histoire grecque moderne des tabous se brisent par la voix de Aristophane.

Les pièces ont une signification qui va au - delà de leur fonction artistique, des documents historiques qui ouvrent la fenêtre sur la vie et la politique à Athènes classique , où le respect , ils sont peut - être aussi importants que les écrits de Thucydide . L'influence artistique des pièces est incommensurable. Ils ont contribué à l'histoire du théâtre européen et que l' histoire à son tour façonne notre compréhension des pièces. Ainsi , par exemple , les opérettes de Gilbert et Sullivan peuvent nous donner un aperçu dans les pièces d'Aristophane et de même les pièces peuvent nous donner un aperçu des opérettes. Les jeux sont une source de dictons célèbres, tels que « Par mots l'esprit est ailé. »

Ci-dessous est un échantillon aléatoire et très petit des œuvres influencées (plus ou moins) par Aristophane.

Drame

  • 1909: Wasps , original grec, l' Université de Cambridge production de premier cycle, la musique de Vaughan Williams ;
  • 2004, Juillet-Octobre: Les Grenouilles (musique) , adapté par Nathan Lane, la musique et les paroles de Stephen Sondheim , réalisée à la Vivian Beaumont Theater de Broadway;
  • 1962-2006: diverses pièces par les étudiants et le personnel, Kings College de Londres , dans le texte grec original: Frogs 1962, 1971, 1988; Thesmophories 1965, 1974, 1985; Acharniens 1968, 1992, 2004; Nuages 1977, 1990; Oiseaux 1982, 2000; Ecclesiazusae 2006; Paix 1970; guêpes 1981
  • 2002: Lysistrata , adapté par Robert Brustein, musique de Galt McDermot, réalisée par américaine Repertory Theatre , Boston États - Unis;
  • 2008, Mai-Juin: grenouilles , adapté par David Greenspan, la musique de Thomas Cabaniss, réalisée par classique Stage Company , New York, États - Unis.

Littérature

  • Le romantique poète, Percy Shelley , a écrit une comédie dramatique, lyrique ( Swellfoot Tyran ) à l' imitation de Aristophane Les grenouilles après avoir été rappelé du chœur dans cette pièce par un troupeau de porcs passant sur le marché sous la fenêtre de son logement à San Giuliano, Italie.
  • Aristophane ( en particulier en référence à The Clouds ) est fréquemment mentionné par le caractère Menedemos dans le Traders helléniques série de romans de HN Turteltaub .
  • Une version libérale des comédies ont été publiés dans la bande dessinée le format, d' abord par « Agrotikes Ekdoseis » au cours des années 1990 et réédité au cours des années par d' autres sociétés. Le complot a été écrit par Tasos Apostolidis et les croquis étaient de George Akokalidis. Les histoires disposent soit d' Aristophane les raconter, diriger le jeu, ou même comme un personnage à l' intérieur de l' une de ses histoires .

Medias ELECTRONIQUES

  • Acropolis Now est une émission de radio de comédie pour l'ensembleBBC dansGrèce antique. Il disposeAristophane, Socrate et bienautres Grecs célèbres. (Ne pas confondre avec la sitcom australienne du même nom.) Aristophane est caractérisétant que dramaturge célébrité, etplupart de ses pièces ont la formule de titre: L' un de nos [par exemple] Les esclaves a un bouton Énorme (une référence à l'exagération phanères portés paracteurs comiques grecs)
  • Aristophane contre le monde était une pièce radiophonique par Martyn Wade et diffusée sur BBC Radio 4 . Librement inspiré de plusieurs de ses pièces de théâtre, il a présenté Clive Merrison Aristophane.
  • Les Guêpes , le jeu radio adapté par David Pountney, musique de Vaughan Williams , enregistrée 26-28 Juillet 2005, Albert Hall, Bolten, en association avec la BBC, sous le label Halle;

La musique

Travaux

jeux survivre

La plupart d' entre eux sont traditionnellement visés par les abréviations de leurs latins titres; Latin reste la langue usuelle de l' érudition dans les études classiques.

  • Acharniens ( Ἀχαρνεῖς Akharneis , Grenier Ἀχαρνῆς , Acharnenses ) 425 BC
  • Les Chevaliers ( Ἱππεῖς Hippeis , Grenier Ἱππῆς ; latine: Equites ) 424 BC
  • Les nuages ( Νεφέλαι Nephelai ; latin: Nubes ); 423origine avantère,version révisée inachevés de 419 BC - 416 BC survit
  • Les Guêpes ( Σφῆκες Sphekes ; latine: Vespae ) 422 BC
  • Paix ( Εἰρήνη Eirene ; latine: Pax ) première version, 421 BC
  • Les Oiseaux ( Ὄρνιθες Ornithes ; latine: Aves ) 414 BC
  • Lysistrata ( Λυσιστράτη Lysistrata ) 411 BC
  • Thesmophories ou Les femmes Célébrer Thesmophoria ( Θεσμοφοριάζουσαι Thesmophoriazousai ) première version c.411 BC
  • Les grenouilles ( Βάτραχοι Batrakhoi ; latine: Ranae ) 405 BC
  • Ecclesiazusae ou Les L'Assemblée des femmes ; ( Ἐκκλησιάζουσαι Ekklesiazousai ) c.392 BC
  • Richesse ( Πλοῦτος Ploutos , latin Plutus ) deuxième version, 388 BC

non-survivants datables jeux (perdus) de

L'édition standard moderne des fragments est Kassel-Austin, Poetae Comici Graeci III.2.

  • Banqueteurs (Δαιταλείς Daitaleis , 427 BC)
  • Babyloniens (Βαβυλώνιοι Babylonioi , 426 BC)
  • Les agriculteurs (Γεωργοί Georgoi , 424 BC)
  • Navires marchands (Όλκάδες Holkades , 423 BC)
  • Nuages (première version) (423 BC)
  • Proagon (Προάγων, 422 BC)
  • Amphiaraus (Αμφιάραος, 414 BC)
  • Plutus ( richesse , première version, 408 BC)
  • Gerytades (Γηρυτάδης, incertain, probablement 407 BC)
  • Cocalos (Κώκαλος, 387 BC)
  • Aiolosicon (Αιολοσίκων, deuxième version, 386 BC)

non-survivants (pièces non datées de perdues)

  • Aiolosicon (première version)
  • Anagyrus (Ανάγυρος)
  • POÊLE Hommes (Ταγηνισταί Tagenistai )
  • Daedalus (Δαίδαλος)
  • Danaids (Δαναίδες Danaïdes )
  • Centaur (Κένταυρος Kentauros )
  • Heroes (Ήρωες)
  • Lemnos femmes (Λήμνιαι Lemniai )
  • Vieillesse (Γήρας Geras )
  • Paix (deuxième version)
  • Phéniciennes (Φοίνισσαι Phoinissai )
  • Polyidus (Πολύιδος)
  • Seasons (Ώραι Horai )
  • Cigognes (Πελαργοί Pelargoi )
  • Telemessians (Ίελμησσείς Telmesseis )
  • Triphales (Τριφάλης)
  • Thesmophories ( Femmes au Festival Thesmophoria , deuxième version)
  • Les femmes en tentes (Σκηνάς Καταλαμβάνουσαι Skenas Katalambanousai )

Attribué (douteux, éventuellement par Archippus)

  • Dionysus Shipwrecked (Διόνυσος Ναυαγός Dionysos Nauagos )
  • Îles (Νήσοι NDNCA )
  • Niobos (Νίοβος)
  • Poésie (Ποίησις Poiesis )

Voir également

Remarques

Références

  • Andrewes, Antony (1981), la société grecque , Pelican Books
  • Aristophane (1970), KJ Dover, éd., Les nuages , Oxford University Press
  • Aristophane (1906), Hall, FW et Geldart, WM, dir., Aristophanis Comoediae Tomus 1 , Oxford University Press
  • Barrett, David (1964) Les grenouilles et autres jeux Penguin Books
  • Barrett, David et Sommerstein, Alan (eds) (2003) Les oiseaux et autres jeux Penguin Classics
  • Hall, Edith & Wrigley, Amanda (2007), Aristophane Performance 421 BC - AD 2007: la paix, les oiseaux et les grenouilles , Legenda (Oxford)
  • Handley, E. (1985), "Comédie", dans P. Easterling et B. Knox, The Cambridge Histoire de la littérature classique: Littérature grecque , Cambridge University Press
  • Irvine, Andrew David (2008). Socrate on Trial: Une pièce basée sur les Nuées d'Aristophane et Apologie de Platon, Criton et Phédon, adapté pour la performance moderne . Toronto: University of Toronto Press.
  • Kassel, Rudolf & Austin, Colin (1984), Poetae Comici Graeci , III.2, De Gruyter (Berlin)
  • Konstan, David (1995), la comédie grecque et Idéologie , University Press US Oxford
  • Agneau, WRM (1975), Platon , 3 , Loeb Classical Library
  • Levi, P. (1986), "théâtre grec", dans J. Boardman, J. Griffin, O.Murray, L'histoire d' Oxford du monde classique , Oxford University Press
  • MacDowell, Douglas (1971) (1978) Aristophane Guêpes , Oxford University Press, n.32
  • Parker, LPE (1997), Les Chansons d'Aristophane , Oxford University Press
  • Reckford, Kenneth J. (1987), ancien et nouveau Comedy Aristophane , UNC Press
  • Rennie, W. (1909), Le Acharniens d'Aristophane , Edward Arnold (reproduit par Nabu)
  • Rosen, Ralph (1999), "Introduction", Aristophane , 3 , University of Pennsylvania Press (Penn Series Greek Drama)
  • Soie, MS (2002), Aristophane et la définition de la comédie , Oxford University Press
  • Somerstein, Alan (1973), Aristophane: Lysistrata, Acharniens, les nuages , Penguin Books
  • Storey, Ian (1998), "Introduction", nuages, Guêpes, Oiseaux Aristophane , traduction par Peter Meineck, Hackett Publishing
  • Van Steen, Gonda (2007), " La politique et Aristophane: maître mot Attention!", À M. McDonald et JM Walton, Le Cambridge Companion to théâtre grec et romain , Cambridge University Press
  • Welsh, D. (1983), "IG II2 2343, Philonidès et Aristophane", banqueteurs trimestriel classique , 33
  • David, Ephraim (1984). Aristophane et athénienne Société du siècle début du IVe Colombie - Britannique . Leiden, Pays - Bas: Brill.
  • Edwards, Anthony T. (1991). « Comic Aristophane poétique ». Opérations de l'Association philologique américaine . 121 : 157-79. JSTOR  284450 .
  • Jeffrey Henderson, professeur de lettres classiques à l' Université de Californie du Sud (1991). La Maculate Muse: Obscene Langue Attic Comédie . Oxford University Press. ISBN  978-0-19-536199-5 .
  • Lee, Jae Num. « Scatologie dans Écrits de Continental satiriques Aristophane à Rabelais » et « Écrits scatologique anglais de Skelton au pape. » Swift et scatologique Satire. Albuquerque: U du Nouveau-Mexique P, 1971. 7-22; 23-53.
  • Loscalzo, Donato (2010). Aristofane e la coscienza felice . ISBN  978-88-6274-245-0 .
  • Aristophane et le héros de bande dessinée par Cedric H. Whitman Auteur (s) deexamen: H. Lloyd Stow L'American Journal of philologie, Vol. 87, n ° 1 (janvier 1966), pp. 111-113
  • MacDowell, Douglas M. (1995). Aristophane et Athènes: Introduction aux jeux . Oxford et New York: Oxford University Press. ISBN  9780198721598 .
  • Murray, Gilbert (1933). Aristophane: Une étude . Oxford et New York: Oxford University Press.
  • Platter, Charles (2006). Aristophane et le Carnaval de Genres . JHUP. ISBN  978-0-8018-8527-3 .
  • GM Sifakis La structure de Aristophane Comédie The Journal of Hellenic Studies, vol. . 112, 1992 (1992), pp 123-142 doi : 10,2307 / 632156
  • Taaffe, LK (1993). Aristophane et femmes . Londres et New York: Routledge.
  • Ussher, Robert Glenn (1979). Aristophane . Oxford: Clarendon Press.
  • Van Steen, Gonda. 2000 Venom dans le verset: Aristophane dans la Grèce moderne. Princeton University Press.
  • Jstor.org , The American Journal of philologie, 1996.
  • La vie, la mort et le concept d'Aristophane d'Eros dans « Ravelstein » Saul Bellow.

Pour en savoir plus

Liens externes