Albert Camus - Albert Camus


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Albert Camus
Albert Camus, prix Nobel de gagnant, portrait en buste, bureau de au posé, face à gauche Faisant, de cigarettes tabagisme.jpg
Portrait de New York World-Telegram et Sun Collection de photographies , 1957
Née ( 07/11/1913 )7 Novembre 1913
Mondovi (aujourd'hui Dréan ), l' Algérie française
Décédés 4 Janvier 1960 (04/01/1960)(46 ans)
Villeblevin , France
Cause de décès Accident de voiture
Alma mater Université d'Alger
travail remarquable
L'Étranger
Le Mythe de Sisyphe
Le Rebelle
La Peste
Ère la philosophie du 20e siècle
Région la philosophie occidentale
École Philosophie continentale
absurdism
existentialisme
Anarchisme
Centres d'intérêt
L' éthique , l' humanité , la justice , la politique , le suicide
idées remarquables
absurdism
Signature
Signature Albert Camus

Albert Camus ( / k æ m Û / ; français:  [albɛʁ kamy]  ( écouter )A propos de ce son 7; Novembre 1913-4 Janvier 1960) était un français philosophe, auteur et journaliste. Ses vues ont contribué à la montée de la philosophie connue sous le nom absurdism . Il a écrit dans son essai Le rebelle que toute sa vie a été consacrée à opposer la philosophie du nihilisme tout en fouillant encore profondément dans la liberté individuelle. Il a remporté le prix Nobel de littérature à l'âge de 44 en 1957, le deuxième plus jeune récipiendaire de l'histoire.

Camus ne se considérait pas comme un existentialiste malgré habituellement être classé comme un disciple de celui - ci, même dans sa vie. Dans une interview 1945, Camus a rejeté toute association idéologique: « Non, je ne suis pas un existentialiste. Sartre et moi sommes toujours surpris de voir nos noms liés. »

Camus est né en Algérie française à un Pied-Noir famille et a étudié à l' Université d'Alger , dont il a obtenu son diplôme en 1936. En 1949, Camus a fondé le Groupe international de Liaisons « dénoncer deux idéologies trouvées dans les deux URSS et les Etats - Unis ».

La vie

Les premières années

Albert Camus est né le 7 Novembre 1913 à Mondovi (aujourd'hui Dréan ), en Algérie française . Sa mère était descente Minorquine et ne pouvait entendre de son oreille gauche. Son père, Lucien, un ouvrier agricole pauvre d' Alsace descente, a été blessé à la bataille de la Marne en 1914 pendant la Première Guerre mondiale , tout en servant en tant que membre d'un zouave régiment d'infanterie. Lucien est mort de ses blessures dans un hôpital de fortune de l' armée le 11 Octobre. Camus et sa mère, une femme de ménage analphabète, vivaient sans beaucoup de biens matériels de base au cours de son enfance dans la section Belcourt d' Alger .

En 1923, Camus a gagné l' acceptation dans le Lycée Bugeaud  [ fr ] et a finalement été admis à l' Université d'Alger . Après avoir contracté la tuberculose en 1930, il a dû mettre fin à ses football activités: il avait été gardien d'une équipe universitaire de premier plan algérien. En outre, il ne put étudier à temps partiel. Pour gagner de l' argent, il a pris des petits boulots: comme un tuteur privé, pièces de voiture commis, et assistant à l' Meteorological Institute. Il a terminé sa licence de philosophie ( BA ) en 1936; mai 1936, il a présenté avec succès sa thèse sur Plotin , "de l'hellénisme Rapports et du christianisme à les oeuvres de Travers Plotin et saint Augustin de" ( "Relation de la langue grecque et la pensée chrétienne dans Plotin et saint Augustin"), pour son diplôme d'études supérieures  [ fr ] ( à peu près équivalent à une maîtrise thèse).

Camus a rejoint le Parti communiste français au début de 1935, en le voyant comme un moyen de « lutter contre les inégalités entre les Européens et les « indigènes » en Algérie. » Il n'a pas laissé entendre qu'il était marxiste ou qu'il avait lu Das Kapital , mais ont parlé, « Nous pourrions voir le communisme comme un tremplin et ascétisme qui prépare le terrain pour plus d' activités spirituelles. » En 1936, l'indépendance d'esprit du Parti communiste algérien (PCA) a été fondée. Camus a rejoint les activités du Parti populaire algérien ( Le Parti du Peuple Algérien ), ce qui lui a eu des ennuis avec ses camarades du parti communiste, qui , en 1937 , le dénonça comme trotskiste et l' ont expulsé du parti. Camus devint alors associé au français anarchiste mouvement.

L'anarchiste André Prudhommeaux premier lui a présenté lors d' une réunion en 1948 du Cercle des Étudiants Anarchistes (Cercle Anarchiste étudiants) comme un sympathisant familier avec la pensée anarchiste. Camus a écrit pour des publications anarchistes tels que Le Libertaire , La Révolution prolétarienne , et Solidaridad Obrera (Solidarité des travailleurs), l'organe de l' anarcho-syndicaliste CNT (Confédération nationale du travail). Camus se tenait avec les anarchistes quand ils ont exprimé leur soutien au soulèvement de 1953 en Allemagne de l' Est . Il alliait à nouveau avec les anarchistes en 1956, d' abord à l' appui du soulèvement des travailleurs à Poznań , en Pologne, puis plus tard dans l'année avec la révolution hongroise .

Camus était irréligieux. « Je ne crois pas en Dieu et je ne suis pas athée. » ~ Carnets 1951-1959 . Il a dit Le Monde en 1956, « Je suis d'accord avec Benjamin Constant , qui pensait un manque de religion était vulgaire et même galvaudé. »

Mariage

En 1934, Camus a épousé Simone Hié, mais le mariage a pris fin à la suite d'infidélités des deux côtés. En 1935, il a fondé le Théâtre du Travail (Théâtre Ouvrier), rebaptisé Théâtre de l'Equipe (Théâtre de l'équipe) en 1937. Elle a duré jusqu'en 1939. De 1937 à 1939 , il écrit pour un journal socialiste, Alger-Républicain . Son travail comprenait un rapport sur les mauvaises conditions pour les paysans en Kabylie , qui lui a coûté apparemment son travail. De 1939 à 1940, il a écrit brièvement un document similaire, Soir-Republicain . Il a été rejeté par l'armée française en raison de sa tuberculose .

En 1940, Camus a épousé Francine Faure , pianiste et mathématicien. Bien qu'il l'aimait, il avait soutenu avec passion contre l'institution du mariage, qui avait rejeté comme contre nature. Même après Francine a donné naissance à des jumeaux, Catherine et Jean, le 5 Septembre 1945, il a continué à plaisanter à des amis qu'il n'a pas été coupé pour le mariage. Camus avait de nombreuses affaires, en particulier une affaire irrégulière et éventuellement du public avec l'actrice-née espagnole María Casares , avec qui il avait une abondante correspondance. La même année, Camus a commencé à travailler pour Paris-Soir magazine. Dans la première étape de la Seconde Guerre mondiale , au cours de la soi-disant Phoney guerre , Camus était un pacifiste . Alors que dans Lyon pendant l'occupation de la Wehrmacht, le 15 Décembre 1941, Camus lu sur l'exécution de Paris Gabriel Péri ; il cristallise sa révolte contre les Allemands. Il a déménagé à Bordeaux avec le reste du personnel de Paris-Soir . Dans la même année , il a terminé l'étranger , son premier roman, et le mythe de Sisyphe . Il est revenu brièvement à Oran , en Algérie, en 1942.

Football

Camus a demandé une fois par son ami Charles Poncet qu'il préférait, le football ou le théâtre. Camus aurait répondu: « Le football, sans hésitation. »

Camus a joué comme gardien de but pour Racing Universitaire d'Alger (RUA a remporté la Coupe des champions d' Afrique du Nord et de la Coupe d' Afrique du Nord deux fois dans les années 1930) l' équipe junior de 1928 à 1930. Le sens de l' esprit d'équipe, la fraternité, et le but commun fait appel à Camus énormément. En match de rapports Camus attirent souvent des commentaires positifs pour jouer avec passion et courage. Toutes les ambitions de football ont disparu quand il a contracté la tuberculose à l'âge de 17 ans L'affliction, qui était alors incurable, causée Camus à alité pendant des périodes longues et douloureuses.

Lorsque Camus a été demandé dans les années 1950 par un magazine de sport ancien élève quelques mots au sujet de son temps avec la RUA, sa réponse comprenait les éléments suivants: « Après de nombreuses années au cours de laquelle j'ai vu beaucoup de choses, ce que je sais plus sûrement sur la morale et le devoir de l'homme que je dois au sport et appris dans le RUA « . Camus faisait allusion à une sorte de morale simpliste, il a écrit dans ses premiers essais, le principe de coller pour vos amis, de la valorisation de la bravoure et du fair-play. La croyance de Camus était que les autorités politiques et religieuses tentent de nous confondre avec les systèmes moraux trop compliqué à faire les choses semblent plus complexes que ce qu'ils sont vraiment, ce qui pourrait servir à leurs propres besoins.

Un footballeur professionnel apparaît comme un personnage de La Peste et le football est discuté dans le dialogue.

Union révolutionnaire Mouvement et en Europe

vidéo externe
Présentation par Olivier Todd sur Albert Camus: une vie , le 15 Décembre, 1997 , C-SPAN

Comme il l' écrit dans L'Homme révolté ( Le Rebelle ), dans le chapitre sur « La pensée sur Midday », Camus était un disciple de l'ancien « Tradition solaire » grec (la pensée solaire ). En 1947-1948, il a fondé le mouvement syndical révolutionnaire ( Groupes de liaison internationale de - GLI) un mouvement syndical dans le cadre du syndicalisme révolutionnaire ( Syndicalisme révolutionnaire ). Selon Olivier Todd, dans sa biographie d' Albert Camus, Une vie , il était un groupe opposé à certaines tendances du mouvement surréaliste d'André Breton. Pour plus, voir le livre d' Alfred Rosmer et le mouvement international révolutionnaire par Christian Gras.

Ses collègues étaient Nicolas Lazarevitch, Louis Mercier , Roger Lapeyre, Paul Chauvet, Auguste LARGENTIER, Jean de bep (voir l'article: "Nicolas Lazarevitch, Itinéraire d'un syndicaliste révolutionnaire" par Sylvain Boulouque dans la revue Communisme , n ° 61, 2000 ). Son principal objectif était d'exprimer le côté positif du surréalisme et existentialisme, rejetant la négativité et le nihilisme d' André Breton .

A partir de 1943, Albert Camus avait correspondu avec Altiero Spinelli qui a fondé le Mouvement fédéraliste européen à Milan-voir Ventotene Manifeste et le livre "Unire l'Europa, superare gli Stati", Altiero Spinelli nel d'Azione del Partito Nord Italia e Francia dal 1944 al 1945-annexée une lettre par Altiero Spinelli à Albert Camus.

En 1944, Camus a fondé le « Comité français pour la Fédération européenne » ( Comité Français pour la Fédération européenne - CFFE) déclarant que l' Europe « ne peut évoluer sur la voie du progrès économique, la démocratie et la paix si les États-nations deviennent une fédération. »

Du 22 au 25 Mars 1945, la première conférence du Mouvement fédéraliste européen a été organisé à Paris avec la participation d'Albert Camus, George Orwell , Emmanuel Mounier , Lewis Mumford , André Philip , Daniel Mayer , François Bondy et Altiero Spinelli . Cette branche spécifique du Mouvement fédéraliste européen désintégré en 1957 après Winston Churchill idées de l' intégration européenne est passé à la domination.

Mort

Camus est mort le 4 Janvier 1960 à l'âge de 46 ans, dans un accident de voiture près de Sens , dans Le Grand Fossard dans la petite ville de Villeblevin . Dans sa poche manteau était un billet de train utilisé. Il avait prévu de voyager en train avec sa femme et ses enfants, mais à la dernière minute , il a accepté la proposition de son éditeur de voyager avec lui.

La pierre tombale d'Albert Camus

Le conducteur de la Facel Vega HK500 voiture, Michel Gallimard  [ fr ] , qui était éditeur Camus et ami, est mort cinq jours après l'accident. En Août 2011, le journal de Milan Corriere della Sera a rapporté une théorie selon laquelle l'auteur avait été victime d'un complot soviétique, mais le biographe de Camus, Olivier Todd  [ fr ] , n'a pas jugé crédible. Camus a été enterré dans le cimetière de Lourmarin, Lourmarin , Vaucluse, France.

Il a été le deuxième plus jeune récipiendaire, à l'âge de 44 ans , du Prix Nobel de littérature, après Rudyard Kipling , à l'âge de 42 ans .

Il laisse dans le deuil sa femme et son fils jumeaux et fille, Jean et Catherine, qui détiennent les droits d'auteur sur son œuvre.

Deux des œuvres de Camus ont été publiés à titre posthume. Le premier, intitulé La Mort heureuse (1970), a présenté un personnage nommé Patrice Mersault, comparable à l'étranger Meursault de. Il y a un débat scientifique sur la relation entre les deux livres. Le second était un roman inachevé, The First Man (1995), que Camus écrivait avant sa mort. Le roman était une œuvre autobiographique sur son enfance en Algérie .

carrière littéraire

La première publication de Camus (co-écrit par Jeanne-Paule Sicard, Yves Bourgeois et Alfred Poignant, et édité par Edmond Charlot ) était révolté dans les Asturies en mai 1936. Cela concernait une révolte des mineurs espagnols brutalement réprimés par le gouvernement espagnol. En mai 1937 , il écrit son premier livre L'Envers et l'Endroit - dédiée à Jean Grenier et édité par Charlot.

Pendant la guerre , Camus a rejoint la Résistance française cellule Combat , qui a publié un journal clandestin du même nom. Ce groupe a travaillé contre les nazis, et il Camus prit le nom de guerre Beauchard . Camus est devenu le rédacteur en chef du journal en 1943. Il a d' abord rencontré Sartre à la répétition générale de la pièce de Sartre, Les Mouches , en Juin 1943.

Lorsque les Alliés ont libéré Paris en Août 1944, Camus a rapporté et a été témoin de la dernière des combats. Peu après l'événement le 6 Août 1945, il a été l' un des rares éditeurs français pour exprimer publiquement l' opposition et de dégoût aux Etats-Unis laisser tomber les bombes atomiques sur le Japon . Il a démissionné de combat en 1947 quand il est devenu un papier commercial. Après la guerre, Camus a commencé à fréquenter le Café de Flore sur le boulevard Saint-Germain à Paris avec Sartre et d' autres. Il a également visité les États-Unis à donner des conférences au sujet de la pensée française. Bien qu'il se penchait à gauche , sur le plan politique, ses vives critiques de la doctrine communiste ne lui gagner des amis dans les partis communistes et finalement aliénées Sartre.

En 1949, sa tuberculose est revenu, après quoi il a vécu dans l' isolement pendant deux ans. En 1951, il a publié Le Rebelle , une analyse philosophique de la rébellion et de la révolution qui a exprimé son rejet du communisme. Bouleverser plusieurs de ses collègues et contemporains en France, le livre a provoqué la scission finale avec Sartre. La réception dour enfoncé Camus; il a commencé à traduire des pièces.

Première contribution significative de Camus à la philosophie était son idée de l'absurde . Il a vu que le résultat de notre désir de clarté et de sens dans un monde et la condition qui offre non plus , qu'il a exprimé dans Le Mythe de Sisyphe et incorporé dans plusieurs de ses autres ouvrages, tels que The Stranger et la peste . En dépit de sa scission de son « partenaire d'étude », Sartre, Camus était encore classé comme un existentialiste . Il a expressément rejeté cette étiquette dans son essai « Enigma » et ailleurs. La confusion actuelle se pose, en partie parce que de nombreuses applications récentes de l' existentialisme ont beaucoup en commun avec beaucoup de Camus pratique des idées (voir: Résistance, rébellion, et la mort ). Mais, sa compréhension personnelle du monde (par exemple, « une indifférence bienveillante », dans L'Étranger ), et chaque vision qu'il avait pour ses progrès (par exemple, vainquant les « furies adolescents » de l' histoire et de la société, dans The Rebel ) sans aucun doute mis lui à part.

Dans les années 1950, Camus a consacré ses efforts pour les droits de l' homme . En 1952, il a démissionné de son travail pour l' UNESCO lorsque l'ONU a accepté l' Espagne en tant que membre sous la direction du général Franco . En 1953, il a critiqué soviétiques méthodes pour écraser la grève des travailleurs de Berlin - Est . En 1956, il a protesté contre des méthodes similaires en Pologne (de protestations à Poznań ) et la répression soviétique de la révolution hongroise en Octobre.

Camus couronnement de Stockholm Lucia le 13 Décembre 1957, trois jours après avoir accepté le prix Nobel de littérature

Camus a maintenu son pacifisme et a résisté à la peine capitale partout dans le monde. Il a écrit un essai contre la peine capitale en collaboration avec Arthur Koestler , l'écrivain, intellectuel et fondateur de la Ligue contre la peine capitale. Il était cohérent dans son appel à la non-agression en Algérie (voir ci - dessous).

De 1955 à 1956, Camus a écrit pour L'Express . En 1957, il a reçu le prix Nobel de littérature « pour son importante production littéraire, qui , avec ardeur lucide éclaire les problèmes de la conscience humaine en notre temps ».

La plaque de bronze sur le monument à Camus dans la ville de Villeblevin , France. Il se lit comme suit: « Du conseil général du département Yonne, en hommage à l'écrivain Albert Camus , dont les restes laïcs vigile à la mairie de Villeblevin dans la nuit du 4 au 5 Janvier 1960. »

Camus est resté actif et ambitieux jusqu'à la fin de sa vie. Financée par l'argent qu'il a reçu son prix Nobel, il a adapté et réalisé pour la scène de Dostoyesvsky Démons . Le jeu a ouvert en Janvier 1959 à Théâtre Antoine à Paris. Ce fut un succès critique et une tournée artistique et technique de force: 33 acteurs, 4 longues heures, 7 séries, 24 scènes. Les murs peuvent se déplacer latéralement pour réduire la taille de chaque emplacement représenté et toute la scène en rotation pour permettre des transformations immédiates ensemble. Camus le peintre et le décorateur Mayo , qui avait déjà illustré plusieurs des romans de Camus ( La Stranger , édition 1948), en charge de la tâche exigeante de la conception de ces ensembles de théâtre multiples et complexes.

Algérie

Le monument à Camus construit en Villeblevin , où il est mort dans un accident de voiture le 4 Janvier 1960

Camus confia que les troubles en Algérie « l'ont affecté que d'autres ressentent de la douleur dans leurs poumons. »

Dans les années 1930, Camus était affilié à des groupes de gauche comme la Maison de la Culture à Alger , qui était très critique de la colonisation française de traitement du régime des habitants arabes et indigènes de l' Algérie, en soutenant la proposition Blum-Viollette d'accorder les Algériens la pleine citoyenneté française. Son adresse 1938 sur « La nouvelle culture méditerranéenne » représente la déclaration la plus systématique de Camus sur son point de vue à l'heure actuelle . En 1939, Camus a écrit une série cinglante d'articles pour Alger Republicain sur les conditions de vie atroces des habitants des Kabyles hauts plateaux, en préconisant des réformes économiques, éducatives et politiques comme une question d'urgence.

En 1945, après le massacre de Sétif et Guelma après les révoltes arabes contre les mauvais traitements français, Camus était l' un des quelques journalistes de la partie continentale de visiter la colonie, écrire à nouveau une série de rapports d'article sur les conditions et la défense des concessions françaises et des réformes aux exigences du peuple algérien.

Lorsque la guerre d' Algérie a commencé en 1954, Camus a été confronté à un dilemme moral. Il a identifié avec le Pieds-Noirs comme ses propres parents et a défendu les actions du gouvernement français contre la révolte. Il a soutenu que le soulèvement algérien faisait partie intégrante du « nouvel impérialisme arabe » menée par l' Egypte et une offensive « anti-occidentale » orchestrée par la Russie à « encerclent l' Europe » et «isoler les États-Unis. Bien que favorisant une plus grande algérienne autonomie ou même fédération, mais pas l' indépendance à pleine échelle, il a cru que les pieds-noirs et les Arabes pouvaient coexister. Pendant la guerre , il a préconisé une trêve civile qui épargnerait les civils, qui a été rejetée par les deux parties, qui le considéraient comme fou. Dans les coulisses, il a commencé à travailler pour les Algériens emprisonnés qui fait face à la peine de mort.

Quand il a parlé aux étudiants de l' Université de Stockholm , il a défendu son inaction apparente dans la question algérienne; il a déclaré qu'il était inquiet au sujet de ce qui pourrait arriver à sa mère, qui vivait encore en Algérie. Cela a conduit à l' ostracisme plus loin en français de l' aile gauche des intellectuels. Au moment de sa mort, Camus travaillait sur un roman incomplet avec une forte composante biographique intitulé The First Man . La publication de ce livre en 1994 , a suscité un nouvel examen du colonialisme généralisé prétendument impénitent de Camus dans l'œuvre de personnalités comme David Carroll dans le monde anglophone .

Philosophie

Existentialisme

Comme l' un des ancêtres de l' existentialisme, Camus concentre la majeure partie de sa philosophie autour des questions existentielles. L'absurdité de la vie et sa fin inévitable ( la mort) est mis en évidence dans l'ouverture très célèbre du roman The Stranger (1942): «Aujourd'hui , la mère est morte Ou peut - être hier, je ne peux pas être sûr. » Cette allusion à sa demande que la vie est absorbé par l'absurde. Il croyait que l'absurde - la vie étant vide de sens, ou l'incapacité de l' homme à savoir que le sens si elle devait exister - était quelque chose que l' homme embrasser. Il a fait valoir que cette crise de l' auto pourrait causer un homme à commettre un « suicide philosophique »; le choix de croire dans les sources externes qui donnent la vie fausse signification. Il a soutenu que la religion était le principal coupable. Si un homme a choisi de croire en la religion - que le sens de la vie était de monter au ciel, ou une vie après la mort même, qu'il se suicide philosophique en essayant d'échapper à l'absurde.

absurdism

De nombreux auteurs ont abordé la Absurde, chacun avec sa propre interprétation de ce que l'Absurde est et ce qui comprend son importance. Par exemple, Sartre reconnaît l'absurdité de l' expérience individuelle, alors que Kierkegaard explique que l'absurdité de certaines vérités religieuses nous empêche d'atteindre Dieu rationnellement. Camus a regretté la poursuite de la référence à lui - même comme un « philosophe de l'absurde ». Il a montré moins d' intérêt dans le Absurde peu après la publication de Le Mythe de Sisyphe ( Le Mythe de Sisyphe ) . Pour distinguer ses idées, les chercheurs se réfèrent parfois au paradoxe de l'Absurde, en se référant à « Camus' Absurde ».

Ses premières pensées sont apparues dans son premier recueil d'essais, L'Envers et l'Endroit ( Envers et entre) en 1937. thèmes Absurd ont été exprimées avec plus de sophistication dans sa deuxième collection d'essais, Noces ( épousailles ), en 1938. Dans ces Camus essais reflète sur l'expérience de l'absurde. En 1942 , il a publié l'histoire d'un homme vivant une vie absurde que L'Étranger ( L'étranger ) . Dans la même année , il a publié Le Mythe de Sisyphe ( Le Mythe de Sisyphe ), un essai littéraire sur l'Absurde. Il a également écrit une pièce de théâtre sur les Caligula , empereur romain, poursuivant une logique absurde. Le jeu n'a pas été réalisée jusqu'en 1945.

Le point tournant dans l'attitude de Camus à l'Absurde se produit dans une collection de quatre lettres à un ami allemand anonyme, écrit entre Juillet 1943 et Juillet 1944. Le premier a été publié dans la Revue Libre en 1943, le second dans le Cahiers de Libération en 1944 , et le troisième dans le journal Libertés , en 1945. les quatre lettres ont été publiées en lettres à un ami allemand ( lettres à un ami allemand ) en 1945, et ont été inclus dans la collection Résistance, rébellion, et la mort .

Des idées sur l'Absurde

Camus présente au lecteur dualismes comme le bonheur et la tristesse, obscurité et la lumière, la vie et la mort, etc. Il insiste sur le fait que le bonheur est éphémère et que la condition humaine est l' une de mortalité; pour Camus, c'est une cause d'une plus grande appréciation pour la vie et le bonheur. Dans Le Mythe , dualisme devient un paradoxe: nous apprécions notre vie en dépit de notre mortalité et malgré le silence de l'univers. Alors que nous pouvons vivre avec un dualisme ( je peux accepter des périodes de malheur, parce que je sais que je vais aussi l' expérience du bonheur à venir ), nous ne pouvons pas vivre avec le paradoxe ( je pense que ma vie est d' une grande importance, mais je pense aussi qu'il n'a pas de sens ). Dans Le Mythe , Camus enquête sur notre expérience de l'Absurde et demande comment nous vivons avec elle. Notre vie doit avoir un sens pour nous la mettre en valeur. Si l' on accepte que la vie n'a pas de sens et donc pas de valeur, nous devons nous tuer?

Dans Le Mythe , Camus suggère que la « création de sens » entraînerait un saut logique ou une sorte de suicide philosophique pour trouver du réconfort psychologique. Mais Camus veut savoir s'il peut vivre avec ce qui ont découvert la logique et la lucidité - si l' on peut construire une base sur ce que l' on sait et rien de plus. Création de sens n'est pas une alternative viable , mais un saut logique et une évasion du problème. Il donne des exemples de la façon dont les autres semblent faire ce genre de saut. L'autre option, à savoir le suicide, entraînerait une autre sorte de saut, où l' on tente de tuer l' absurde en détruisant l' un de ses termes (l'être humain). Camus souligne, cependant, qu'il n'y a pas plus de sens dans la mort qu'il ya dans la vie, et qu'il élude simplement le problème encore une fois. Camus conclut que nous devons plutôt « divertir » à la fois la mort et l'absurde, sans jamais accepter de leurs termes.

Meursault, le héros de absurdist L'Étranger, a tué un homme et doit être exécuté. Caligula finit par admettre sa logique absurde avait tort et est tué par un assassinat , il a délibérément provoqué. Cependant, alors que Camus suggère peut - être que le raisonnement absurde de Caligula est faux, anti-héros du jeu ne le dernier mot, comme l'auteur de la même élève les derniers moments de Meursault.

Camus a apporté une contribution significative à un point de vue du nihilisme Absurde, et toujours rejeté comme une réponse valide.

Si rien avait un sens, vous auriez raison. Mais il y a quelque chose qui a encore un sens. - Deuxième Lettre à un ami allemand , Décembre 1943.

La compréhension de Camus de l'Absurde favorise le débat public; ses différentes offres nous incitent à penser à l'Absurde et d' offrir notre propre contribution. Des concepts tels que la coopération, effort commun et la solidarité sont d' une importance capitale pour Camus, mais ils sont des sources les plus probables de « relative » par rapport à ce qui signifie « absolue ». Dans Le Rebelle , Camus identifie la rébellion (ou plutôt, les valeurs indiquées par la rébellion) comme base de la solidarité humaine.

Quand il se rebelle, un homme s'identifie avec d'autres hommes et ainsi se surpasse, et de ce point de vue la solidarité humaine est métaphysique. Mais pour l'instant nous ne parlons que du genre de solidarité qui est né dans les chaînes.

Le Mythe de Sisyphe

En dépit de son opposition à l'étiquette, Camus adressa une des questions fondamentales de l' existentialisme: le problème du suicide . Il a écrit: « Il n'y a qu'une seule question philosophique vraiment sérieux, et qui est le suicide. Décider si la vie est digne d'être vécue est de répondre à la question fondamentale de la philosophie. Toutes les autres questions de ce suivi. » Camus considérait la question du suicide comme découlant naturellement comme une solution à l'absurdité de la vie. Dans Le Mythe de Sisyphe , Camus cherche à identifier les types de vie qui pourrait être digne d'être vécue malgré leur insignifiance inhérente.

Vues sur le totalitarisme

Tout au long de sa vie, Camus a parlé contre et se sont activement opposés le totalitarisme sous toutes ses formes. Dès le début, Camus était actif au sein de la Résistance française à l'occupation allemande de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, dirigeant même la célèbre revue Résistance Combat . Sur la collaboration française avec nazis occupants , il écrit: « Maintenant , la seule valeur morale est le courage, ce qui est utile ici pour juger les marionnettes et bavardes qui font semblant de parler au nom du peuple. » Après la libération, Camus fait remarquer: « Ce pays n'a pas besoin de Talleyrand , mais Saint-Just . » La réalité des sanglants tribunaux d' après - guerre bientôt changé d' avis: Camus publiquement fait volte-face et est devenu un adversaire tout au long de la peine capitale .

Camus est bien connu brouille avec Sartre est lié à son opposition au communisme autoritaire. Camus a détecté un totalitarisme réflexif dans la politique de masse épousées par Sartre au nom du marxisme . Cela était évident dans son œuvre L'Homme Révolté ( Le rebelle ) qui était non seulement un assaut sur l'état de la police soviétique, mais aussi remis en question la nature même de la politique révolutionnaire de masse et des idées. Camus a continué à dénoncer les atrocités de l' Union soviétique , un sentiment capturé dans son discours 1957 Le Sang des Hongrois , commémorant l'anniversaire de la révolution hongroise de 1956 , un soulèvement écrasé dans un assaut sanglant par l'Armée rouge.

Philhellénisme, dettes à la pensée grecque classique

Albert Camus a fait appel à la reine Elizabeth II miséricorde pour Michalis Karaolis
Le président chypriote Tassos Papadopoulos ( à gauche) reçoit de Nasos Ktorides la lettre Camus a écrit au sujet Karaolis.

Un autre important élément souvent négligé de persona philosophique et littéraire de Camus était son amour de la pensée grecque classique et de la littérature, ou philhellénisme . Cet amour revient à ses rencontres avec la jeunesse Friedrich Nietzsche , son professeur Jean Grenier , et son propre sens d'une identité « méditerranéenne », basée dans une expérience commune de soleil, des plages, et vivant à proximité du monde du Proche-Orient. Camus Diplomes thèse ( à peu près comme une thèse de maîtrise dans la plupart des pays anglophones) était sur la transition entre grecque et romaine classique et la culture chrétienne , avec des chapitres sur l'Église primitive, gnosticisme , Plotin et « seconde révélation » de saint Augustin, ce qui porte philosophique grecque conceptualité à la révélation chrétienne. Collection d'essais au début de Camus Noces (Nuptials) propose des essais au milieu des ruines romaines établies classiques; comme le mythe de Sisyphe et The Rebel (qui prend comme son héros Prométhée) , les deux sont enracinées dans la paideia classique de Camus. Le point culminant de ce dernier ouvrage défend une « pensée midi » basée dans la modération classique ou mesure , en opposition à la tendance des idéologies politiques modernes à la race ou exclusivement valoriser la classe et de rêver d'une révolution totale rédemptrice. La conception de Camus de modération classique a aussi des racines profondes dans son amour tout au long du théâtre tragique grec, dont il a prononcé un discours intrigant à Athènes en 1956. Il a fait appel à la reine Elizabeth II pour pitié pour le jeune combattant de la liberté anti-colonial grec Michalis Karaolis , de Kypros (chypre, Zypern), qui a été condamné à mort en 1956. la lettre de Camus a été acquise aux enchères par Nasos Ktorides et a fait don au Musée de la lutte nationale à Nicosie.

Travaux

Des romans

  • L'Étranger ( L'Étranger , souvent traduit par The Outsider ) (1942)
  • La Peste ( La Peste ) (1947)
  • La Chute ( La Chute ) (1956)
  • Mort heureuse ( La Mort heureuse ) (écrit 1936-1938, publiétitre posthume 1971)
  • Le premier homme ( Le premier homme de ) (incomplet, publiétitre posthume 1995)

nouvelles

Livres non romanesques

Pièces

Essais

Collected Essays

  • Résistance, rébellion, et la mort (1961) - une collection d'essais sélectionnés par l'auteur, y compris les 1945 Lettres à un ami allemand (Lettres à un ami allemand) et une défense de l' intelligence , un discours 1945 donné lorsune réunion organisée par Amitié Française
  • Essais et critiques Lyriques (1970)
  • Écrits de jeunesse (1976)
  • Entre l' enfer et la raison: Essais du journal Résistance « Combat », 1944-1947 (1991)
  • Camus à "Combat": écriture 1944-1947 (2005)
  • Albert Camus Contre la Peine de Mort (2011)

Références

Pour en savoir plus

Biographies sélectionnés

Liens externes